Southampton, simple mirage ou véritable sensation ?


Pour les Saints, l’exercice 2014-2015 se traduit pour l’instant par une formidable réussite. Southampton se classe second de Premier League avec la 3eme meilleure attaque et de loin la meilleure défense du championnat. L’équipe a pourtant perdu son manager (Pochettino a rejoint Tottenham) et plusieurs de ses meilleurs joueurs (Shaw, Chambers, Lambert, Lallana) partis dans d’autres clubs de l’élite.

Pour répliquer, les dirigeants du club ont signé Ronald Koeman et ont gagné leur bataille pour garder le français, Morgan Schneiderlin. De plus, ils ont recruté pas moins de 8 joueurs pour combler les trous et renforcer certains postes : Mané, Long, Tadic, Forster, Pelle, Gardos, Bertrand et Alderweireld (les 2 derniers sont prêtés).

Mais comment peut-on expliquer un tel début de saison ? L’équipe va-t-elle s’essouffler et rentrer dans le rang, ou a-t-elle réellement les qualités pour se battre tout en haut du classement ?

Comment fonctionne le Southampton de Koeman ? Quelles sont les forces tactiques et techniques de l’équipe ?

Pour en parler, notre intervenant aujourd’hui est un supporter qui se qualifie lui-même avec humour de « suffisant » et de très fier de son équipe. Vous pouvez le retrouver ici @DictatePlay pour suivre et attester de la marche de Southampton vers le titre, le tout en 140 caractères.

1soton

Southampton vit un superbe début de saison. Qui l’aurait cru ? Quel est ton ressenti personnel à propos de ce début de saison ?

Nous avons déjà 25 points, c’est incroyable. C’est remarquable de nous voir à la seconde place. Beaucoup pensaient que Southampton allait jouer la relégation, et j’avoue être devenu un petit peu suffisant en repensant à ces prédictions !

Southampton a perdu d’importants joueurs et son manager pourtant, jusqu’ici, la saison est très réussie. Comment peux-tu l’expliquer ? Au final, peut-on dire que l’équipe est moins forte cette saison ?

J’ai moi-même, comme beaucoup d’autres fans de Southampton, eu peur après avoir vu tous les départs cet été. Pochettino était fantastique et a assuré le respect des adversaires nous concernant, peu importe où et qui nous affrontions. Il était glorifiant de voir notre équipe s’imposer contre d’autres grandes équipes la saison dernière. De voir la progression laissée de côté voire même détruite, c’était dure à encaisser. Le club disait fréquemment que les choses étaient sous contrôle, mais en voyant Lambert, Shaw et Lallana partir aussi rapidement était déprimant.

Mon inquiétude principale était la suivante : bien que nous avions bien recruté, nous avions de nouveaux joueurs (la plupart avait pour tâche de s’adapter à un nouveau championnat très rude) et un nouveau manager, qui devait non seulement s’adapter à une toute nouvelle équipe, mais aussi s’ajuster au championnat lui-même. Les choses étaient vouées à des débuts difficiles, malgré la relative « facilité » de nos premières rencontres.

Nous devons mettre en avant les qualités de Koeman pour le travail effectué. Je suis toujours indécis pour savoir si c’est un meilleur manager que Pochettino, mais son abnégation à s’adapter par rapport à chaque adversaire a fait ses preuves et a été grandement bénéfique. La saison dernière, le plan A de Pochettino était excellent mais il n’y avait pas de tactique alternative quand les adversaires réussissaient à nous faire déjouer. Koeman, lui, à l’atout d’avoir un plan A, B, C, D et E.

Certainement a-t-il bénéficié d’un effectif plus complet. Nous avons des options légitimes sur le banc avec Long, Gardos, Targett et les blessés actuels que sont Ward-Prowse et Jay Rodriguez. Malgré cela, la vitesse à laquelle il a laissé son empreinte et son style sur l’équipe est louable.

Justement, au-delà de cela, quelles sont les différences principales entre Koeman et Pochettino ? Quelles sont les forces du premier ?

Un petit peu de ce que j’ai déjà dit auparavant. Koeman à beaucoup plus de facilité pour s’adapter que son prédécesseur. L’équipe alterne régulièrement entre le 4-3-3 et le 4-2-3-1 et a libéré le milieu central qui contribue maintenant aux attaques, une lacune claire de notre précédente saison, certes réussie.

Une des nombreuses qualités de Pochettino était la force mentale qu’il inculquait à l’équipe. Il y avait du courage et de l’assurance , ce qui faisait que l’équipe se donnait au maximum et dominait beaucoup de ses adversaires durant son mandat de 18 mois.

Peux-tu nous présenter rapidement comment Southampton se déploie sur le terrain ? Comment sont-ils articulés tactiquement ?

Koeman joue habituellement en  4-3-3. Suivant la nature de l’opposition, Cork ou Wanyama est positionné comme milieu le plus en retrait, avec Schneiderlin et Davis qui complètent le milieu. Le milieu à trois de Koeman est beaucoup plus fluide que celui de son prédécesseur, avec ce trio qui pivote constamment pour éviter la familiarité. Cela s’est traduit par le grand nombre de buts venant de cette zone du terrain. Wanyama dispose de la liberté nécessaire pour contribuer offensivement si Davis ou Schneiderlin propose une couverture défensive.

Offensivement Koeman aime que l’équipe garde un bon équilibre. Pelle est le point d’appui évidemment en tant que #9, à gauche il y a Tadic qui est, en gros, notre meneur de jeu et dispose d’une bonne habilité à garder le ballon. Sur la droite, Sadio Mane est une option pour jouer en tant qu’en qu’attaquant intérieur, ou, quand il en a la possibilité, de fournir la largeur nécessaire pour isoler les arrières latéraux en 1 v 1.

L’équipe conserve un rythme rapide, Pelle est essentiel à cela offensivement, l’italien est capable de faire sortir les défenseurs centraux hors de leur position initiale, avant de jouer rapidement en une touche pour Tadic et Mane. Ces derniers peuvent ainsi exploiter l’espace libéré.

L’atout sous-estimé cette saison c’est l’apport et la présence de Forster dans les buts. Son jeu au pied permet à l’équipe de lancer ses attaques au moment opportun, quand l’équipe adverse est désorganisée.

1tadic

A l’image de l’équipe, Pelle a lui aussi beaucoup convaincu. Pouvais-tu imaginer un tel impact de sa part ?

Il y a un stéréotype suffisant à propos des attaquants qui arrivent en Premier League en provenance des Pays Bas. Il y avait donc des interrogations à son sujet, malgré les buts qu’il avait marqué. Il m’était inconnu, mais il est clair que ses qualités physiques et son gabarit lui ont facilité la tâche pour s’habituer au championnat. Il connaissait déjà Koeman de Feyenoord, ainsi que ses attentes, et cela a indéniablement joué en sa faveur.

Penses-tu que Soton puisse jouer un rôle dans la course à la Ligue des Champions ?

Nous allons devoir attendre pour en être sûr, mais je l’espère. Les gens semblent penser que nous allons nous effondrer, mais déjà, il y a peu, Newcastle avait réussi à finir 6e en étant dans la course jusqu’à la toute fin. Si nous arrivons à passer le cap de Noël sans blessures et sans nous écrouler alors je pense que oui.

Quelle est la clé de la réussite pour Southampton ?

Le fait que nous ayons pu jouer avec le même « back-five » est un immense plus. Cela a garanti une base solide pour l’équipe et pour tous nos buts, d’ailleurs, n’oublions pas que nous n’avons concédé que 5 buts, c’est-à-dire le nombre le plus bas des cinq championnats majeurs d’Europe.

Nous sommes un site français et de ce fait, nous ne pouvons qu’être satisfait de la saison de Schneiderlin. Toutefois, sa présaison fût « animée » pour lui et le club. Quelle est sa situation aujourd’hui ?

Tous les journaux donnaient pour sûr le départ de Schneiderlin aux Spurs cet été, mais le club a repoussé leurs avances. Il était clairement mécontent, et on peut le comprendre, ainsi, Koeman et le staff lui ont donné quelques jours pour souffler. Ces premières performances étaient un petit peu bancales et je me suis demandé si ses pensées n’étaient pas ailleurs. Maintenant, quand j’y repense, c’est surtout l’absence d’une présaison qui lui a été préjudiciable. Depuis ce moment, il est excellent et s’est transformé en une véritable menace sur le plan offensif, Koeman a étendu son jeu encore plus loin, notamment dans la possession.

Cela étant dit, je crois que son départ l’été prochain est inévitable. Ce sera triste de le voir partir mais il mérite plus que tout de jouer la Ligue des Champions puisque c’est de son niveau. Je serais déçu s’il venait à partir pour un club qui ne joue pas cette compétition.

Quels sont selon toi, les points forts et faibles de l’équipe ?

Physiquement et techniquement nous avons un effectif très compétent, cela veut dire que nous n’avons pas été mis à mal par des équipes comme Stoke, ni intimidé par Liverpool, Swansea et Arsenal. L’équipe est très équilibrée dans ces domaines.

Si nous voulons vraiment nous battre pour l’Europe alors peut-être que l’absence d’un « game-changer » (littéralement, un joueur qui peut faire évoluer le cours d’un match) joue en notre défaveur. Il n’y a pas de Sanchez, d’Aguero, de Lamela, de Barkley qui peuvent transformer un point en 3. Cependant, au vu de l’avancée de la saison, j’ai bon espoir que Dudan Tadic se développe en ce genre de joueurs.

Qui pourrait-être le joueur clé de Southampton pour le reste de la saison ?

Tadic, comme je l’ai mentionné auparavant, peut être la clé. C’est notre « plaque-tournante », il a déjà enregistré 6 passes décisives. Il a clairement déjà développé un lien fort avec Pelle. Koeman lui a dit après les matchs de présaison qu’il devait jouer plus vite du fait du rythme rapide de la Premier League. Ce conseil a fait son effet puisque le Serbe a été essentiel quand il a fallu mettre à mal des équipes qui jouaient à 10 derrière, dans leur propre camp. De plus, il a marqué beaucoup de buts aux Pays-Bas, le meilleur est peut-être encore à venir.

Jeremy Docteur

 

Publicités

2 commentaires sur “Southampton, simple mirage ou véritable sensation ?

Ajouter un commentaire

  1. Je lis souvent vos articles, mais ne commente jamais. Cette fois ci je commenterais simplement pour vous féliciter pour votre travail de fond sur ce championnat et ses équipes qui sont de loin les plus passionnantes d’Europe.

    Continuez votre travail. C’est très bien. Merci 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :