Preview: QPR avec l’objectif d’apprendre des erreurs du passé


Un peu plus d’un an après la descente honteuse en Championship, les Queens Park Rangers sont de retour en Premier League. Les principaux acteurs sont toujours là, que ce soit Harry Redknapp ou le président Tony Fernandes, mais le discours a changé et l’effectif aussi, avec pour but d’éviter le même résultat qu’il y a deux saisons.Derby+County+v+Queens+Park+Rangers+Sky+Bet+nMZLhGSA45tl

Un retour dans l’élite plus que compliqué

Si QPR peut se targuer d’être une des rares équipes à parvenir à remonter directement en Premier League, cela fut extrêmement incertain jusqu’au bout. En effet, malgré un début de saison solide, avec une défense infranchissable et la nouvelle recrue offensive, Charlie Austin pour aligner les buts, cet équilibre allait très tôt être mis à mal; l’un des coachs du club, Steve McClaren allait quitter le club pour reprendre le poste de numéro un à Derby County, et Charlie Austin allait se blesser, en janvier. Ainsi, envolée la sérénité défensive des R’s, et les arrivées de Ravel Morrison, Kevin Doyle, et Modibo Maiga ne suffiraient pas à combler le vide laissé par l’absence du solide attaquant anglais. De ce fait, QPR glissa, de la deuxième place, pour devoir finalement lutter pour une participation aux Play-Off.

La participations aux Play-Off assurée en toute fin de saison, QPR dut tout d’abord se débarasser de Wigan, en deux manches, dont la deuxième marquant le retour aux affaires de Charlie Austin, lequel inscrivit deux goals pour éliminer le club du nord de l’Angleterre, et ensuite rencontrer l’équipe en forme, Derby County, dans une finale à Wembley qui s’annonçait plus que compliquée. Ironie du sort, que cette opposition face aux Rams de Steve McClaren, qui était encore à Loftus Road sept mois auparavant, et qui allait dresser sa talentueuse équipe sur le chemin des londoniens. Et contre toutes attentes, ce fut Bobby Zamora, au bout du temps additionnel, qui permit a des Rangers à 10 contre 11 de sortir du purgatoire après une saison seulement.

Zamora envoyant QPR en Premier League. (I: Zimbio)
Zamora envoyant QPR en Premier League. (I: Zimbio)

Les Transferts: Un changement de philosophie

Pour préparer leur retour dans l’élite, le président Fernandes, appuyé par Redknapp, ont seriné qu’un vent de changement, lancé l’été dernier, soufflait à présent sur le club de West-London. Terminé les joueurs sur-payés, vieillissants et pas franchement motivés comme ce fut le cas sous Mark Hughes, comme Ji-Sung Park, Bosingwa, et autres mercenaires. QPR ne pouvait plus être un club où de bons joueurs viennent mourrir, comme l’a répété le vice-capitaine Joe Barton. A présent, l’équipe serait bâti sur des jeunes talents ayant quelque chose à prouver, et des vétérans irréprochables pour guider les plus jeunes. Si cela a déjà été appliqué la saison dernière, avec notamment les transferts des talents du Championship, Austin, de Burnley, ou Matt Phillips, de Blackpool, ou encore des tauliers en la présence de Richard Dunne, ou Karl Henry.

Si tous les regards étaient tournés sur Redknapp et Fernandes lors du début de la période des transferts, la tâche n’allait pas être facile, avec moins de quinze joueurs encore sous contrat, et donc, d’énormes manques à combler, et un nouveau système tactique à embrasser, suite au choix de Redknapp de passer à un 3-5-2 très en vogue. Ces changements allaient être  traduit par le remaniement de la défense, avec engagement de Rio Ferdinand, qui a accepté de réduire considérablement son salaire pour venir jouer le prolongement de Redknapp sur le terrain, et de  Steven Caulker, défenseur de 22 ans aux portes de l’équipe nationale. Redknapp allait également profiter de la descente de Cardiff pour leur subtiliser Jordon Mutch, un milieu créatif auteur de 7 buts l’an dernier avec les gallois, pour un montant combiné de 14 millions de Livres. De plus, l’une des bonnes affaires de la saison pourrait bien être l’emprunt de Mauricio Isla, en provenance de la Juventus, pour occuper le poste de wing-back, de ce fameux 3-5-2 que Redknapp souhaite installer en vue de la saison prochaine. Cependant, l’équipe actuelle est encore pas complète, et Adel Taarabt et Loic Rémy (malgré son transfert avorté à Liverpool) pourraient encore suivre Esteban Granero par la porte de sortie, ce qui pousserait les dirigeants à investir encore, avec des négociations avec le milieu Jonathan DeGuzman et l’attaquant Sigthorsson, en provenance de Villareal et de l’Ajax, respectivement.

Caulker et Mutch: 12 buts pour Cardiff à eux deux l'an dernier. (I. Zimbio)
Caulker et Mutch: 12 buts pour Cardiff à eux deux l’an dernier. (I. Zimbio)

Un groupe solide, mais pas encore prêt

 Harry Redknapp l’a évoqué en interview: A quelques jours de la reprise du championnat, l’équipe n’est pas encore prête. La pré-saison a été compliquée, avec le changement de système encore à assimiler, et un groupe pas encore au complet, avec l’espoir d’engager encore trois à quatre joueurs (deux milieux et un attaquants), et l’incertitude liée aux départs possibles de Rémy, Taarabt, et Julio César. Tous ces facteurs pourraient déboucher sur un début de saison difficile, mais les bases sont là pour pouvoir raisonnablement viser le maintien.  En ce qui concerne le système de jeu, l’engagement de l’ancien sélectionneur anglais Glen Hoddle en tant que coach semble un bon pas, lui qui connait bien ce système de jeu, et qui pourrait même reprendre le poste d’entraineur à la fin de la saison, selon les rumeurs.

Mais si l’effectif manque encore de profondeur, et de talent offensif, le noyau de l’équipe est déjà la:

Une défense qui tient la route:

QPR affiche déjà (presque) complet derrière, avec la présence de Ferdinand et Caulker, fraîchement arrivés, mais également de Nedum Onuoha, l’un des meilleurs joueurs de la saison dernière, Redknapp a assuré ses arrières. De plus, les vétérans Richard Dunne et Clint Hill restent disponibles pour couvrir les éventuelles blessures. Si un point faible devait être décelé, il s’agirait probablement des postes de latéraux, en cas de défense à quatre; en effet, si à droite, les Rs peuvent compter sur Isla et Simpson, sur le côté gauche, Traoré n’offre pas toutes les garanties défensives, alors que Hill n’a pas les jambes pour assurer ce poste sur l’ensemble de la saison, et Yun le jeune coréen manque encore d’expérience. Mais dans l’ensemble, les joueurs présents semblent à même de protéger les cages de Robert Green.

Même si son rôle sera réduit cette saison, le capitaine Hill n'en reste pas moins important pour la cohésion du groupe.
Même si son rôle sera réduit cette saison, le capitaine Hill (à droite) n’en reste pas moins important pour la cohésion du groupe. (I. Zimbio)

Verdict:  8/10. QPR devra encaisser peu de goals s’ils veulent se maintenir, et avec les joueurs en place, cela semble réalisable.

Un milieu à densifier:

Pour ce qui est du milieu de terrain, de nombreux facteurs pourraient affecter les performances des londoniens. Si QPR ne manque pas de qualité en ce qui concerne les joueurs de couloir, avec Hoilett, Phillips, Shaun Wright-Phillips, Traoré ou encore Isla pouvant évoluer ailier droit, le milieu central manque un peu d’étoffe. Dans ce sens, si Joey Barton constitue la valeur sûre de l’équipe compte tenu de la saison dernière, et que Mutch pourra amener des ballons dangereux en allant vers l’avant, il manque encore beaucoup de personnel pour assister les deux anglais ci-avants. Faurlin devrait figurer aux côtés de Barton, mais nul ne sait son réel niveau de jeu suite à sa grave blessure au genou, alors que Karl Henry est un joueur utile, mais qui ne peut pas être considéré comme titulaire si QPR veut espérer quelque chose. Et alors que les pistes de Fer (Norwich) et DeGuzman (ex-Swansea) sont explorées, Redknapp aurait fin nez de s’attacher les services d’un milieu récupérateur supplémentaire, afin d’éviter de laisser sa défense trop exposée.

Verdict: 6/10. Le nombre de buts venant du milieu de terrain augmentera avec Mutch et potentiellement deGuzman. Il faudra des acquisitions supplémentaires pour faire le nombre, et mieux protéger la défense.

Toute la pression offensive sur Charlie Austin:

Acheté à Burnley pour 4 million de livres l’année dernière, QPR peut se targuer d’avoir fait l’un des coups de l’été dernier en s’attachant les servies de Charlie Austin. A 25 ans, l’ancien maçon de métier obtient enfin la chance de se prouver au plus haut niveau, et fort de ses 20 buts la saison dernière, il a tout pour réussir dans l’élite. Fort, travailleur, à l’aise dans les airs et doté d’un très bon pied droit, Austin aura la lourde de tâche de mener l’attaque des Rangers. Pour les assister, il faudra signer encore au moins un attaquant, qui pourrait être Kolbeinn Sigthorsson, après la réouverture des négocitations avec l’attaquant Islandais de l’Ajax. Si Loic Rémy devait rester, une association Rémy-Austin pourrait faire merveille, avec la présence de Bobby Zamora pour faire son entrée lors du dernier quart d’heure, pour maltraiter les défenses fatiguées.  Cependant, avec un intérêt possible de Chelsea suite à la blessure de Didier Drogba, Redknapp pourrait bien rouvrir le dossier Troy Deeney (Watford).

Austin devrait pourvoir continuer sur sa lancée et passer la barre des 10 buts en PL. (I: Zimbio)
Austin devrait pourvoir continuer sur sa lancée et passer la barre des 10 buts en PL. (I: Zimbio)

Verdict: 7/10 avec Loic Rémy. 5/10 sans.  QPR est trop dépendant de Charlie Austin, et des renforts seront nécessaires, ainsi que la résolution du feuilleton L. Rémy.

Les compositions possibles,  pour le début de saison:

3-5-2:

GREEN

ONUOHA        FERDINAND        CAULKER

ISLA                   BARTON                    FAURLIN                 TRAORE

MUTCH

REMY (ou une recrue)                 AUSTIN

4-2-3-1

GREEN

SIMPSON       FERDINAND           CAULKER            HILL (C)

BARTON            FAURLIN

PHILLIPS               MUTCH                 HOILETT

AUSTIN

Comme contre Wigan, QPR devra faire de Loftus Road une forteresse (I:Zimbio)
Comme contre Wigan, QPR devra faire de Loftus Road une forteresse (I:Zimbio)

 Ainsi, samedi contre Hull City, déjà dans le rythme grâce à l’Europa League, QPR cherchera a éviter les humiliations enregistrées en ouverture de championnat contre Bolton et Swansea il y a deux et trois ans. Mais même si les Rangers devaient connaitre un départ poussif, cette équipe là possède le caractère et la cohésion qui manquait tant lors de la dernière relégation. L’une des clefs sera probablement de prendre des points à domicile, et contre les concurrents directs, ce qui semble souvent être le problème des londoniens, qui sont souvent plus performants contre les grosses équipes. Et si rien ne sera facile, une ou deux acquisitions intelligentes en plus devrait permettre à Redknapp de monter une équipe, certes talentueuse, mais aussi équilibrée, et qui pourrait bien en surprendre plus d’un.

 @JO_COYRs

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s