Arsenal : Off we go Gunners



1

A la suite de notre précédent focus sur les enjeux de la saison des Reds de Liverpool, My Premier League vous propose cette fois d’enchaîner sur un autre club: Arsenal. La saison se rapproche à grands pas et on peut presque dire qu’elle est déjà lancée pour les Gunners : Arsenal s’est imposé 3-0 contre Manchester City dimanche dernier à Wembley lors du traditionnel Community Shield. Même si la rencontre avait quelque chose « d’amicale », il n’en est pas moins qu’il s’agissait d’une rencontre officielle avec un trophée à la clé.

L’année dernière, Arsenal a terminé à la 4e place malgré la domination de la première moitié de saison. Les Gunners partent avec l’ambition d’éviter pareil scénario en espérant être épargnés par les blessures qui se répètent au club depuis quelques années. De plus, les coffres sont bien fournis puisqu’un partenariat lucratif a été signé avec Puma et officialisé début juillet. Ce dernier assure la sérénité économique du club en plus du remboursement de l’Emirates Stadium qui touche à sa fin.

Pour faire le tour d’horizon et présenter les tenants et les aboutissants du club, nous avons aujourd’hui avec nous Vincent Fabre, créateur, administrateur et rédacteur du site Arsenal-fc.fr  que vous pouvez retrouver sur twitter @GrooverBlog.

Arsenal a pour l’instant recruté trois joueurs : Sanchez, Debuchy et Chambers. Sagna a quitté le club. Vermaelen est en instance de départ. Es-tu satisfait du mercato ?

Ce mercato est évidemment très positif. Non seulement Arsenal a remplacé les joueurs partants, mais il s’est aussi renforcé d’un joueur de classe mondiale. Debuchy est assez proche de Sagna en termes de qualité (même si j’aurais préféré qu’on garde Bacary), Chambers se révèle très prometteur au poste de défenseur central, même s’il est encore un peu tendre. Quant à Alexis Sanchez, c’est la pièce essentielle que recherchait Wenger pour donner plus de polyvalence à l’animation offensive. Et puis il y a Ospina : Arsenal se dote enfin d’un gardien de classe mondiale. Même si j’aime beaucoup Szczesny, je pense qu’il n’a pas (encore) le niveau requis pour jouer le titre. Le gardien colombien est dans ses meilleures années, il est doué et peut devenir un titulaire indiscutable au poste.

Quel(s) poste(s) restent à pourvoir selon-toi ? Beaucoup soutiennent que l’achat d’un milieu à vocation défensive est une nécessité si Arsenal veut être un concurrent légitime au titre, qu’en penses-tu ?

Arsenal est en manque d’un véritable milieu défensif depuis le départ de Gilberto Silva. Beaucoup de joueurs ont été testé dans cette zone depuis 2008, avec des fortunes diverses. La saison dernière a été particulièrement problématique à ce niveau, notamment dans les matches contre les gros. Aaron Ramsey ou Abou Diaby (sans les blessures évidemment) ont le potentiel pour assurer une bonne couverture de la défense et se projeter ensuite vers l’avant. Mais Arsenal doit ajouter un vrai profil de sentinelle, ce que les Anglais définissent comme « sitter », qui pourra garantir un minimum de sécurité en phase de transition attaque-défense. Aujourd’hui, seul Flamini offre ce type de profil. Si Arsenal veut jouer les premiers rôles, il faut un autre milieu défensif.

Beaucoup de gens ont vu le recrutement de Sanchez comme une volonté de changer d’attaquant. En réalité, le Chilien est bien plus un concurrent pour les joueurs de couloir et un complément pour le joueur de pointe.

Wenger ne cesse de mettre en avant Chambers : son âge et sa polyvalence lui plaisent. Il peut jouer arrière droit, défenseur central et même milieu défensif, son poste de formation. Pour toi, quel rôle aura-t-il cette saison ? Comment l’utiliserais-tu ?

Chambers est la surprise du chef. Wenger est allé le chercher sans que personne ne se doute de rien, et c’est visiblement une excellente pioche, même à 16 M d’Euros. Le jeune homme a effectivement débuté sa carrière en tant que milieu de terrain, mais a rapidement été repositionné plus bas. Défenseur central avec les U19 et plus récemment latéral droit avec Southampton. Ce parcours lui permet d’avoir une vision du jeu performante, et par conséquent, une qualité de relance intéressante. Et les récents matches amicaux ont montré qu’il savait garder son calme même sous la pression. Même s’il doit encore progresser sur plusieurs aspects, il a déjà fait pas mal de chemin. Pour ma part, je le vois comme un concurrent crédible pour les titulaires de la charnière centrale.

2

Sanchez est également un joueur très polyvalent. Il semblerait qu’il soit aligné sur le côté droit pour débuter, du moins jusqu’au retour de Walcott. Que penses-tu de son positionnement ? Où serait-il le plus efficace ?

Beaucoup de gens ont vu le recrutement de Sanchez comme une volonté de changer d’attaquant. En réalité, le Chilien est bien plus un concurrent pour les joueurs de couloir et un complément pour le joueur de pointe. Comme l’a rappelé récemment un de ses anciens entraîneurs, Sanchez est un joueur qui aime décrocher, travailler sur tous le front de l’attaque et venir en soutien d’un attaquant. C’était d’ailleurs son rôle lorsqu’il jouait à l’Udinese : sur un côté et complémentaire d’Antonio Di Natale, l’attaquant de pointe. Wenger recherche ce profil depuis 2 ans et le départ de Van Persie, et le choix de Giroud ne se conçoit qu’avec une animation offensive permettant un maximum de mouvement autour du Français, pour augmenter les possibilités de but. Dans cette optique, le récent match de Sanchez contre City, lors du Community Shield, a été très révélateur : le Chilien a décroché très bas pour proposer des solutions de relance, et ses qualités balle au pied lui ont permis de se projeter immédiatement vers l’avant et de combiner avec Sanogo ou Wilshere. Son jeu rappelle beaucoup celui de Luis Suarez, que Wenger a tenté de faire venir l’été dernier. Comme l’Uruguayen, Sanchez est un joueur imprévisible, tout le temps en mouvement et par conséquent, très difficile à marquer. Et comme l’Uruguayen, Sanchez est capable de se créer lui-même des occasions de buts, mais aussi de faire marquer les autres.

Arsenal joue en 4-2-3-1 avec des ailiers très libres dans leurs mouvements. Ce système te convient-il ? Penses-tu qu’un 4-4-2 pourrait fonctionner, notamment avec Sanchez/Walcott qui peuvent utiliser leur vitesse pour prendre la profondeur ?

Le 4-2-3-1 est le système de base de nombreuses équipes aujourd’hui. Arsène Wenger ne déroge pas à la règle, notamment parce que ce système favorise le jeu rapide vers l’avant tout en garantissant un milieu de terrain fourni. Tonton Arsène aime avoir des milieux créatifs en nombre, à tel point qu’il en met même sur les ailes (Cazorla est un bel exemple) et qu’il leur permet de combiner sur un côté ou dans l’axe. Par contre, le côté droit de l’attaque est souvent attribué à un joueur capable de plonger dans la profondeur, et Walcott comme Sanchez (ou encore Campbell ou Chamberlain) auront un rôle à jouer. Pour autant, le 4-4-2 reste une possibilité en cours de match, comme cela été le cas lors de la finale de FA Cup, lorsque Sanogo est entré en jeu. De même que Wenger choisit parfois de verrouiller un résultat en basculant en 5-3-1-1. Finalement, c’est aussi la preuve que le XI d’Arsenal est adaptable autour de ce 4-2-3-1, à condition que les blessures et méformes ne réduisent pas les options à néant.

La saison dernière, Arsenal est l’équipe qui est restée le plus longtemps en tête (128 jours). Pourtant, à la fin de la saison, c’est non sans mal qu’ils ont fini 4e. Qu’est ce qui a manqué dans la lutte pour le titre ? Que sest-il passé ?

Un mot, voire un maux : blessures. Arsenal avait particulièrement bien entamé sa saison, et comme trop souvent, janvier a sonné le glas des espoirs en championnat. C’est d’autant plus rageant que l’équipe termine à seulement 7 points du champion. La solidité défensive a fait ses preuves, malgré les valises encaissées : 80% des buts concédés sont réparti sur 5 matches, et Arsenal n’a perdu qu’un match à domicile sur la saison. Ce n’est pas un hasard si l’ensemble a vacillé au moment où des joueurs importants comme Ramsey se sont blessés : il a manqué des solutions de remplacements, il a fallu bricoler, le turn-over n’a pas pu se faire correctement et la fatigue a encore aggravé la situation. La leçon semble enfin avoir été retenue puisque l’équipe devrait pouvoir compter sur un effectif plus étoffé cette saison. Et surtout, le staff s’est renforcé de façon importante avec l’arrivée de Shad Forsythe, le préparateur physique de la sélection allemande, présenté comme un des meilleurs au monde dans son domaine. Tout ne va pas se résoudre en un coup de baguette magique, mais Arsenal devrait ainsi s’épargner les cascades de blessures des dernières saisons. Et donc avoir sa chance jusqu’au bout, espérons-le.

Les latéraux d’Arsenal sont des joueurs à vocation (très) offensive avec peu d’assurance défensive. Penses-tu que cela peut être préjudiciable à l’équipe ?

A Arsenal, les latéraux sont souvent concerné par les combinaisons offensives, puisqu’ils servent souvent de point d’appui. Mais il en résulte un risque en cas de contre-attaque. On en revient au système de jeu. En 4-4-2, la couverture des ailes par les milieux est nettement moins simple à assurer. Le 4-2-3-1 est plus sécurisant sur ce point, à condition encore une fois d’y disposer des joueurs capables physiquement et techniquement d’assurer une couverture optimum. Et il faut aussi éviter de voir les deux latéraux partir à l’abordage en même temps. Sur ce point, on espère que Debuchy et surtout Gibbs, coutumier du fait, feront preuve de rigueur.

Si un joueur correspond le mieux à l’idéal de Wenger en termes de milieu de terrain, c’est bien Arteta.

D’ailleurs, penses-tu que le départ de Sagna va faire mal à Arsenal ? Sagna a régulièrement aidé (et compensé les erreurs de) Mertesacker et a une nouvelle fois réalisé une belle saison. Debuchy peut-il tenir son rang ?

Le départ de Sagna est clairement un souci. On ne se passe pas d’un des meilleurs latéraux du championnat anglais sans conséquence. Plus globalement, certains vont peut-être prendre conscience de la difficulté de trouver un bon latéral aujourd’hui. Sagna était non seulement performant et sécurisant, mais parfaitement intégré dans le jeu d’Arsenal. Debuchy va devoir travailler dur pour rivaliser, mais il dispose quand même de quelques aptitudes intéressantes comme sa qualité de centre, sa vitesse ou son jeu de tête.

Arteta n’a plus les jambes qu’il avait il y a quelques années, l’Espagnol a souffert en fin de saison. Comment gérer ce problème ? Comment articulerais-tu le double pivot ? L’inclurais-tu dedans ?

Les gens se focalisent sur la forme physique d’Arteta, qui n’a plus ses jambes de 20 ans, c’est un fait. Mais il ne faut pas mettre de côté les qualités techniques et mentales du Basque. Si un joueur correspond le mieux à l’idéal de Wenger en termes de milieu de terrain, c’est bien Arteta. Et ce n’est pas un hasard si Arsène a choisi de lui confier le brassard cette saison. Pour comprendre l’importance d’Arteta, il faut savoir que Ramsey n’en serait certainement pas là s’il n’avait pas eu le Basque à ses côtés, notamment dans les mois où le Gallois était dans le dur. Il ne jouera probablement pas tous les matches, mais devrait avoir un rôle prépondérant dans l’équilibre du milieu de terrain, surtout si un recrutement intervient dans cette zone.

Il y a beaucoup de bruit autour d’un repositionnement à terme de Wilshere au poste de numéro 6, ou du moins dans une position plus reculée. Quelle est ta position ? A-t-il les qualités requises ? Son indiscipline tactique ne peut-elle pas l’empêcher de progresser dans ce domaine ?

Le sujet du positionnement de Wilshere est issu d’un délire de journaliste. Il suffit de voir dans quelle zone il a évolué lors des matches amicaux pour comprendre que Wenger ne le voit pas comme un milieu défensif. Selon moi, c’est un relayeur capable de transpercer les lignes et de donner de très bonnes passes. Ses soucis de blessures ces dernières saisons ont fortement ralenti sa progression, et il est temps pour lui de confirmer. Le souci, c’est que la concurrence au poste de milieu créatif (Özil, Cazorla, Rosicky) va être rude. Par contre, le poste de relayeur pourrait être plus ouvert, même si Ramsey évolue dans cette zone. Là aussi, un possible recrutement pourrait avoir des conséquences.

Özil a connu un début de saison particulièrement prometteur avant d’accuser un petit peu le coup. Sa condition physique et son endurance sont-elles un frein à son explosion en Premier League ? Comment vois-tu sa saison ?

Özil va être sans nul doute le joueur majeur de cette équipe d’Arsenal sur la saison à venir.  Sa période d’adaptation a été compliquée, mais passer de la Liga à la Premier League n’est pas chose aisée en termes de rythme et d’impact. Malgré tout, il ne faut pas oublier l’excellent début de saison de l’Allemand, et les prémices de collaboration prometteuse avec Ramsey ou Walcott. Özil est trop souvent perçu comme un joueur nonchalant, mais ses statistiques montrent son importance dans le jeu et l’animation offensive. Il reste l’un des joueurs européens les plus efficaces en termes de passes complétées et de chances créées dans les 30 mètres adverses. S’il appréhende de meilleure manière le jeu anglais, il peut devenir le maitre à jouer d’Arsenal et le pilier des succès à venir pour les Gunners.

3

Quel serait ton « XI type » pour la saison à venir ? Dans quel système ?

Le classique 4-2-3-1 : Ospina – Debuchy – Mertesacker – Koscielny – Gibbs – Arteta – Ramsey – Özil – Cazorla – Sanchez – Giroud

Comment s’est déroulée la présaison ? Peux-tu nous dire ce qu’il faut en retenir ? Il y a-t-il eu des essais, des évolutions de système ?

La présaison a donné quelques indications, mais c’est toujours une période principalement axée sur le foncier. Tous les joueurs n’étaient pas au même niveau, les performances s’en sont ressenties. On peut quand même retenir le match contre Manchester City, qui avait valeur de test. Même si les champions en titre n’avaient pas mis leur meilleure équipe sur le terrain, Arsenal a maîtrisé le match de bout en bout de façon convaincante.

Si tu devais mettre en avant un ou plusieurs (jeunes) joueurs à suivre cette saison, quels seraient tes premiers noms ?

J’ai particulièrement aimé Kris Olsson. Le jeune suédois me fait penser à Rosicky, et son potentiel est très intéressant. Il y a également Zelalem, le jeune milieu de terrain à la vision du jeu incroyable. Mais celui qui va être à suivre cette saison est sans conteste Joël Campbell. Le Costaricain devrait bénéficier de pas mal de temps de jeu et il va faire sensation.

Arsenal a eu beaucoup de mal récemment en Europe. Penses-tu que l’équipe peut franchir un palier supplémentaire cette saison ?

La Coupe d’Europe est évidemment un objectif majeur. Depuis 2006 et cette finale perdue, Wenger n’a jamais digéré être passé si près du succès. Les années de serrage de ceinture étant terminées, on peut espérer voir Arsenal redevenir compétitif au niveau continental.

Quelles sont tes attentes personnelles pour ce nouvel épisode ? Qu’aimerais-tu que le club achève ? Les coupes doivent-elles être des priorités à l’instar de la saison dernière ?

J’espère d’abord que le club va passer une nouvelle étape vers l’achèvement du projet de Wenger. Et ça passe par un titre majeur, comme celui de champion. Peut-être qu’il n’arrivera pas dès cette saison, mais Arsenal doit désormais pouvoir le jouer jusqu’au bout et ne pas avoir de regrets. Les coupes nationales ne peuvent plus être une priorité, notamment si le club envisage de faire un bon parcours en coupe d’Europe. Il va falloir faire des choix et ne pas être tenté de jouer sur tous les tableaux, comme en 2011. Les titres majeurs sont à ce prix.

Jeremy Docteur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :