A quoi joue Théo Walcott ?


Au foot ? Seulement quand il a le temps. A nous prendre pour des cons ? Certainement. L’analyse de son cas repose entièrement sur un paradoxe : avec 21 buts (dont 14 en Premier League) il réalise sa saison la plus prolifique de sa (plus très jeune) carrière. L’histoire va même plus loin puisqu’il est le meilleur buteur d’Arsenal cette saison. En termes de passes il est également le 2e joueur le plus « décisif » de l’équipe (et j’insiste fortement sur les guillemets) avec ses 10 assists ce qui le place comme le troisième meilleur passeur décisif de la Premier League. Une fois qu’on a dit ça, difficile d’imaginer une quelconque ligne critique à suivre…

Et pourtant. Impossible de le nier, il fait une bonne saison par rapport aux statistiques. Comme quoi, on leur fait parfois dire des choses à notre guise. D’abord, il est important de nuancer le terme « décisif ». Il y a les faits (et donc les chiffres) mais aussi le reste. Le fond et la forme. La fond est satisfaisant, la forme l’est beaucoup moins.

Walcott a toujours eu cette tendance à commencer la rencontre sur les chapeaux de roue. Il est virevoltant, bouge beaucoup, fait des appels convaincants et met à mal la défense. Alors on se dit qu’il va faire un grand match. In fine, ce scénario ne se produit qu’une fois sur cinq… Ses deux prestations contre Manchester United et QPR en sont le parfait exemple. Un but très rapide et puis plus rien.

Déjà, plus tôt dans la saison son avenir est incertain (à cet effet j’avais écrit un papier plutôt flatteur le concernant, je pense m’être complètement planté… rappel: https://mypremierleague.wordpress.com/2013/01/15/le-cas-walcott-que-faire-que-dire/) car le joueur et le club sont entre Novembre et Janvier en pleine discussion pour la signature d’un nouveau contrat (le contrat présent court jusqu’à la fin d’année). Le couac est venu naturellement des prétentions salariales demandées par Walcott. Mais il y a un autre problème à l’époque : Walcott réclame sa place en pointe de l’attaque, il ne veut plus jouer sur l’aile droite. Cela sonne presque comme un ultimatum.

Il obtient par la suite quelques matchs en pointe par-ci par là en plus de quelques titularisations toujours sur l’aile. Le résultat est plus que satisfaisant : pas mal de buts, une implication correcte du début à la fin du match et une véritable envie d’impressionner. Au final, il paraphe un nouveau contrat, il n’a pu en être autrement.

Depuis ce jour les performances de l’anglais sont nettement moins bonnes. Il agace. Même ses plus grands fans réclament des comptes.

Alors pourquoi est-ce qu’il se branche dans un mode « cache-cache » ?

L’irrégularité l’habite. C’est peut être même son leitmotiv. Autant il peut être claquant et se montrer « very sharp » dans certains matchs autant dans d’autres il devient presque un handicape à l’équipe.

En réalité, son poste il ne l’a que sur le papier, au début du match. Au lieu d’utiliser sa vitesse de pointe (son plus grand atout) pour prendre la profondeur, il préfère dézoner et se ranger dans l’axe, aux côtés de Giroud (ou récemment Podolski). Plusieurs conséquences : l’arrière latéral (Sagna) est esseulé. Sur le plan offensif, il n’a pas de solution devant lui. Il ne peut combiner, prendre l’intervalle, déborder. Sur le plan défensif, il se met automatiquement en danger s’il décide de monter plus haut puisqu’il n’y a pas personne pour le couvrir et lui apporter du soutien.

Sans titre 2

Ici, Walcott n’est pas sur l’image. Il est en fait à gauche, plein axe du terrain vers le rond central. Il est en train de marcher et Sagna est livré à lui-même. Alors pour combler ce manque, Ramsey ou Arteta viennent souvent le suppléer.

walcott zone

Sans surprise, il est beaucoup plus dans l’axe du terrain que sur le côté. Hormis l’inutilité qui se crée offensivement, sur un plan plus défensif il devient néfaste à Arsenal. Etant placé dans l’axe, il ne fait pas les efforts pour se replacer et ensuite aider Sagna au pressing. Les critiques sont nombreuses ces derniers temps quant aux performances parfois un peu en dessous des attentes de Sagna et il n’est pas possible de laisser Walcott hors de cause. Le français est souvent en infériorité numérique sur son aile.

vlcsnap-2013-05-06-19h31m15s29

Il n’est pourtant pas déficient en qualités. Sa vitesse est sa principale force mais il ne l’utilise pas pour en obtenir le résultat le meilleur. On l’a vu à énormément de reprises, quand il prend la profondeur dans le dos des défenseurs et que la passe est bonne, il y a but. Le problème est que le fait d’être dans l’axe cerné par un défenseur central l’empêche totalement de faire des appels puisqu’il est arrêté.

vlcsnap-2013-04-21-16h38m07s201

Il s’agit plutôt de déclencher les appels au bon moment et dans la bonne direction.

vlcsnap-2013-05-06-19h31m28s129

Dans cette situation, Podolski part en contre. Walcott est à droite. L’option est de se propulser dans le couloir pour couper la trajectoire de la balle entre le défenseur central et l’arrière latéral de manière à pouvoir se recentrer après.

vlcsnap-2013-04-21-16h00m27s136

En restant sur le flanc Walcott évite la « monotonie » dans le jeu offensif d’Arsenal. Souvent stéréotypé et sans solution, les joueurs d’Arsenal n’ont pas d’espace. Avec des ailiers dans cette situation, le bloc est étiré, les espaces se créent. Walcott au lieu d’être dans l’axe est une solution tangible pour le porteur de balle qu’est ici Arteta.

L’ennui pour Arsenal c’est que ce genre de situation n’arrive presque plus. Avec van Persie, il collait beaucoup plus à sa ligne de touche. Il vagabonde maintenant un peu partout.

vlcsnap-2013-05-06-19h30m19s218

On constate que le flanc doit est totalement vide. Du milieu de terrain au but. A l’inverse, l’axe est bouché puisque Podolski et Walcott font le même appel dans la même direction et au même moment. Naturellement cela conduit à la perte de balle.

Enfin, il ne peut ni compenser ses problèmes récurrents de dézonage par une bonne technique (des dribbles) ni par sa conduite de balle. Là encore est un avantage de lui passer le ballon en pleine course.

Avec 66% de précision dans ses tirs (c’est-à-dire de tirs cadrés) il a une finition très satisfaisante ; c’est plus élevé que Podolski ou Giroud. En Premier League c’est plus que Benteke, Ba, Suarez, Gerrard, Dzeko, Aguero, Tevez, Rooney, G. Bale et un certain van Persie. Wenger le dit souvent, il a progressé dans ce domaine.

Lors de la rencontre vitale contre Wigan il est [encore] aligné à droite. Avec Podolski dans l’axe. A l’évocation de cela, on est en droit de balbutier des petites amabilités. En faite, ce match est une réussite.

walcott hm wigan

Comme on peut le voir, Walcott a collé à sa ligne. Il a passé la majeure partie de son temps sur le flanc. Cette « heat-map » couvre le match du début à la 77e minute, quand Chamberlain remplace Podolski et donc que Walcott se place en pointe de l’attaque.

On a enfin vu un bon match de l’anglais. Percutant, vif avec un jeu en profondeur très intéressant. Espinoza peut en témoigner, Walcott joue simplement, il construit ses appels et mystifie toute la défense de Wigan bien en peine. De plus, le fait de rester sur le côté lui permet de centrer et plutôt bien même. Il effectue une demi-douzaine de bons centres qui amènent tous du danger dans la surface.

La question qui ponctue cette analyse sonne finalement comme une interrogation infinie : faut-il continuer de se baser sur un joueur qui dans l’implication est on ne peut plus nonchalant et trop irrégulier, ou est-il trop risqué de se passer d’un joueur avec de telles statistiques ?

Il est longtemps resté comme un « supersub » rentrant en cours de rencontre pour apporter un peu de « punch » et vivacité à Arsenal. Ses bonnes performances lui ont valu de s’imposer (ou plutôt de récupérer sa place) en tant que titulaire. Depuis son arrivée Walcott a toujours été meilleur en tant que remplaçant. Un dilemme ennuyeux qui pousse le manager à l’aligner d’entrée…

Les avis diffèrent et certains s’amusent même à lâcher une petite blague : « il faut qu’Arsène l’aligne titulaire puis le sorte après 10 minutes de jeu »…

Merci à ESPN, la chaine Russe au nom aussi incompréhensible qu’imprononçable, WhoScored, Sky Sports et Squawka. 

Advertisements

9 réflexions sur “A quoi joue Théo Walcott ?

  1. L’article est intéressant et l’analyse bonne mais elle à un le défaut pour moi d’occulter un point essentiel :Le talent de Walcott. Qui, tout simplement, est inexistant ou très faible. Les défenses de premier league laissent régulièrement beaucoup d’espaces et allié à sa vitesse et sa capacité d’appels(très irrégulière toutefois, il en fait bien plus de très mauvais que de bons) et ça explique qu’il paraisse parfois briller mais son apport dans le jeu reste relativement faible et ses déficiences en terme de technique et d’intelligence de jeu ne lui permettront jamais d’être bon face à des blocs cohérents et organisés.

  2. Je pense totalement la même chose. Mais ce gars a quand meme quelque chose. Attendons la saison 2013-2014 pour voir son réel potentiel. Aujourd’hui il n’aura plus d’excuses, il a resigné son contrat, est un titulaire indiscutable et a été en 2013 le meilleur buteur et un des meilleurs passeurs du club. Donc d’après moi, il a vraiment une carte à jouer. En tout cas ce serait dommage de se rendre compte de son talent une fois qu’il aura quitté la maison Gunners… Parce que c’est souvent ce qui arrive.

  3. Bonne analyse, mais je la trouve un peu superficiel, il aurait fallut mettre toutes les statistique défensive de theo sur toute la saison et les comparer avec ceux des saison antérieure. C’est qui est sur c’est que Walcott a franchit dans un palier dans tout les aspect de son jeux cet saison, Arsenal et la deuxième meilleur défense 2012-2013 ce qui est mieux que l’année dernière. O.K!! Walcott n’est pas le meilleur quant il s’agit de défendre, mais je pense que le vrais problème était Sagna, ses performance on énormément chuté depuis l’année dernière, la plupart du temps il paraissait constamment déborder. Le penalties concédé face man U représentait vraiment bien l’image de sa saison.

  4. Merci pour vos commentaires, c’est toujours sympathique d’avoir des retours.

    @FrancisGraciak: Totalement d’accord. Tu reconnaîtras qu’il est difficile de faire apparaître le talent sur des schémas tactiques mais je suis entièrement de ton avis. Joueur limité pour une utilisation limitée, une formule qui lui va si bien.

    @Roscoe: l’escroquerie si tu me permets de l’appeler ainsi et si elle existe vraiment va éclater un jour. Je veux voir comment il se comporte avec un attaquant un peu « costaud » et plus buteur que Giroud. Voir si l’attaquant peut le faire rester sur le côté par son efficacité. Ainsi on verra si Walcott peut coller à sa ligne et progresser à la fois…

    @Victor-Ox: Walcott ne défend pas ou très peu… Il ne fait que peu d’effort défensif (pas de repli) ou alors ces efforts sont superficiels… Sagna est à 70% du temps seul livré à lui même.

  5. @Victor-Ox, je confirme que Walcott ne défend quasiment jamais. Ou simplement en début de match et par à coups. Le reste du temps, il glande à attendre la récupération du ballon pour être sollicité. J’lai insulté tellement de fois devant ma TV cette année pour son manque de repli défensif, que je le trouve vraiment indéfendable à ce niveau lol. Quand tu vois Podolski, Gervinho, Giroud faire (ou essayer pour Poldi) le pressing, et que tu vois Sagna seul au milieu de 2 joueurs adverses…

    @JeremD En fait, je pense que Wenger devrait lui passer une soufflante et lui dire « Quand je te fais jouer dans l’axe, tu as une liberté totale/partielle de mouvement. Mais quand tu es sur le côté, ton rôle est justement d’y rester ». Psk Giroud (qui est pas mal boycotté par qlq coéquipiers je trouve) et Poldi viennent d’arriver, je ne pense pas qu’ils veulent se mettre à dos un « nouveau » monument du club.

    PS : J’aimerai bien un article sur le bilan de l’année des Gunners

  6. Je n’ai jamais été un grand fan de Theo Walcott (qui comme moi est supporter des Reds de Liverpool ^^), et je trouve également qu’il est surcôté. Il n’a pas de réel talent, pour moi ça se voit surtout dans son énorme incapacité à faire quelque chose de la balle… Sa dernière passe, ses centres, son produit fini en somme, sont vraiment exécrables.
    Je ne sais pas si vous avez vu le match Brésil-Angleterre. Julio Cesar n’a quasiment pas touché un ballon en première mi-temps. Pas très étonnant quand on sait qu’à peu près 9 ballons sur 10 de la part de Walcott ont fini soit en touche, soit en 6 mètres, soit dans les pieds adverses. Et la seul occase de la mi-temps, pour Walcott justement, et malgré un angle fermé, est une frappe en plein sur le gardien après avoir pris tout (trop) son temps…
    Je trouve son double (c’est comme ça que je vois les choses… ^^) Oxlade-Chamberlain bien meilleur. La preuve, ce dernier a été décisif directement après son entrée en jeu.

    Après, ses stats (21 buts, 10 passes si j’en crois l’article), semblent indiquer qu’il ne vendange pas tant que ça… Mais à chaque fois que j’ai vu jouer Walcott, je l’ai trouvé vraiment mauvais en terme de dernier geste et « decision making »… D’ailleurs, Suarez avec ses 30 buts (et plusieurs passes, je ne me souviens plus le nombre exacte) reste 1er en terme de ballons perdus, donc les stats ne signifient pas grand chose finalement…

    Très honnêtement, je préférerai presque un Downing, certes moins décisif, mais tellement plus propre avec la balle… (Callum McManaman pourquoi pas également).

    En tout cas, supers analyses, je viens de découvrir le site, c’est un plaisir! 🙂

  7. Salut Julien, beau commentaire, tu dois aimer le football et en avaler des matchs.

    Je ne reviendrais pas sur tes 3 premiers paragraphes, je n’ai pas vu Angleterre-Brésil, mais ce que tu dis ne m’étonne pas si Walcott a été utilisé à l’arrêt. Quant à l’action où il tire sur Julio Cesar – son futur coéquipier? – je te trouve difficile, j’ai vu le duel en question, il tire fort et au plutôt haut, tandis qu’il a peu de temps pour conclure. Cesar fait ce que peu de gardiens feraient (et lui on a l’habitude de le voir faire ça), c’est à dire qu’il reste debout, ne se couche pas comme les 90% des gardiens, en écartant jambes et bras, tels des albatros en manque d’inspiration pour parader. Vive les balles piquées. Dont Walcott n’est pas un mauvais utilisateur. Je répète, il manquait de temps sur ce duel.

    Concernant les stats tu peux aussi noter le ratio hallucinant de Walcott : 1 but toutes les 84 minutes en PL. Mieux même que Sturridge. Mais rappelez vous son quadruplé contre N’Castle, entiché de 3 passes décisives. Le genre de naufrage adverse qui fausse un peu les statistiques. De plus Walcott, profitant de ses qualités athlétiques, se créer beaucoup d’occasions, malgré la qualité vacillante de ses appels en profondeur. Walcott est un joueur, quoiqu’il arrive, qui sur la longueur d’une saison, même bien utilisé (contre-attaques, grands espaces, profondeur, verticalité), est un joueur avec du déchet. Tout comme van Persie ne sera jamais aussi efficace que Gomez. Si la comparaison te semble parlante.. si non, dis moi, j’essaierais de me faire mieux comprendre. Bref, Walcott a de bonnes statistiques, mais il faut bien les juger. Bien utilisé, Walcott est infernal. Aussi, il est facile à contrer. Mal utilisé, il est un boulet. Quoiqu’il en soit, il a toujours un déchet indigne d’un joueur prompt à remporter une PL, ou une LdC. Nous avons affaire à un offensif qui nous emmènera là où il nous emmène déjà ; des qualifs en LdC à l’arrachée, des performances surprenantes, dans un sens comme dans l’autre. Et difficile de comprendre ses statistiques à la vue de l’impression exaspérantes qu’il laisse souvent.

    Suarez a signé 5 passes décisives en championnat. Et 23 buts, pas 30 non plus. ^^
    Tu as raison, Suarez est le joueur qui perd le plus de ballons en championnat, je n’y avais pas fait attention perso… Ces stats signifient quelque chose, cependant il faut les mettre en parallèle avec d’autres, et l’utilisation qui est faite du joueur, son rôle, les risques qu’il prend, s’ils sont nuisibles à l’équipe…
    Suarez prend beaucoup de risques, énormément, et son style caractéristique un peu tête baissé, chien fou possédé, qui est obsédé par le but (pour lui comme pour son équipe, attention! http://www.youtube.com/watch?v=kr-UQRYnb24 ahaha), etc.. tout ça fait qu’il n’est que bénéfice à l’équipe tant que Suarez ne joue pas seul et qu’il prend en charge des rôles que personne ne tiendrait mieux que lui dans l’équipe (provoquer, créer des occasions de but pour lui/pour autrui). Liverpool n’a pas trouvé la formule optimale. Suarez est à mon sens très bon, mais Rodgers peut trouver meilleure utilisation de cette perle d’abnégation, de sens du but et de la combinaison. En refreinant ses envies de chevaucher, et en recrutant créateur. Coutinho à Pool, ça allait dans ce sens.

    Downing ne créait pas grand chose, à part des corners et des 6mètres je crois. Je vais appeler à ma rescousse un autre membre de la team, l’ami Seb, qui a beaucoup à dire sur ces divers sujets passionnants.

    Merci pour ton commentaire et tutti quanti ça fait plaisir un retour d’un tel enthousiasme 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s