Capital One Cup : Les Résultats du 4ème tour


Ce mardi, la plus inutile des compétitions anglaises reprend ses droits : la Capital One Cup, compétition opposant tous les clubs des 4 premières divisions (toutes professionnelles) du Royaume, revient. Retour sur les 5 matchs de la soirée, du retour totalement incroyable d’Arsenal à l’élimination de Wigan par une équipe de 4ème division !

Arsenal auteur de la remontée de l’année !

Leeds United 3-0 Southampton

Leeds United, actuel 11ème de Npower Championship, la deuxième division anglaise, accueille les Saints de Southampton. Avant dernier en Premier League et donc en grande difficulté en championnat, Soton pourrait profiter de cette compétition pour se donner une grande bouchée d’air frais et pour éventuellement se trouver une dynamique. Il faudra pour cela passer sur le corps des coéquipiers d’El-Hadji Diouf, dans un Elland Road toujours du feu de dieu. Nigel Adkins n’affichera cependant aucunes ambitions, avec une équipe B voire B’ alignée. C’est Leeds qui en profite devant son public et avec une équipe alignée compétitive. Peu après la demi-heure de jeu, c’est Michael Tonge, milieu de terrain prêté par Stoke City aux Whites, qui trompe Kelvin Davies et Southampton : 1-0 pour les locaux. Les remplaçants de Southampton semblent peu inspirés, et c’est en toute fin de match que Leeds fait le break. Le second but est signé El-Hadji Diouf à la 88ème minute.  Luciano Becchio clôt finalement la marque en toute fin de rencontre sur pénalty. La Capital One Cup n’intéressait visiblement par Nigel Adkins, ce dernier préférant concentrer les forces de son équipe sur le maintien en Premier League. Leeds continue ainsi son petit bout de chemin, et se qualifie donc pour les quarts de finale de la compétition.

Reading 5-7 Arsenal

Le premier duel entre deux formations de l’élite anglais oppose Reading à Arsenal. Actuellement relégable, les Royals se retrouvent dans la même situation que Southampton : se servir de cette Coupe lâchée par les gros clubs pour trouver un rythme et lancer une dynamique positive qui aurait des incidences sur les résultats en championnat. Arsenal, en grande difficulté ces dernière semaines, allait logiquement profiter de ce match pour faire jouer et les remplaçants, et certains jeunes joueurs du club à l’envie débordante. Cependant, l’entame de match des Gunners s’avèrera catastrophique. En effet, coup sur coup, Arsenal encaissent 3 buts ! D’abord celui de Jason Roberts à la 12ème minute, qui sera imité par Mikele Legertwood à la 20ème minute, alors que deux minutes plus tôt, c’est Laurent Koscielny qui envoyait le ballon du genou au fond de se propres filets. 20 minutes de jeu et déjà 3-0 : le match semble plié, et ce encore plus lorsque l’attaquant des locaux Noel Hunt y va lui aussi de son petit but (37ème minute, 4-0). Le scénario semble incroyable, et pourtant ! Theo Walcott réduit la marque dans le temps additionnel, mais ce but semble alors anecdotique. Il n’en sera rien. Sous l’impulsion d’un Oliver Giroud entré à l’heure de jeu, Arsenal réduit la différence grâce au troisième but du français sous les couleurs de la formation londonienne. On se dirige tout droit vers la fin du match, Reading mène 4 buts à 2. 89ème minute, Laurent Koscielny place une tête puissante qui trompe Adam Federici : Arsenal est alors à un but d’un come-back d’ores et déjà fabuleux ! Theo Walcott ne rate pas le coche pour se faire remarquer et expédie le cuir au fond des filets d’un Federici sonné dans les toutes dernières secondes du temps additionnel ! Menés 4-0, les Gunners sont revenus à hauteur des locaux en l’espace d’une mi-temps : place désormais aux prolongations.

Marouna Chamakh réussira à remettre Arsenal devant à la 103ème minute, après avoir été parfaitement servi par Arshavin. Mené de 4-0, Arsenal venait tout juste de marquer 5 buts de suite pour mener 4-5 en prolongation ! Un retour légendaire ! Tout semble terminé … et bien pas du tout. Après le changement de côté et à 4 minutes du terme, Pavel Pogrebnyak, entré en cours de jeu, égalise à 5 partout ! Le match se réglera donc aux tirs aux buts ; et bien même pas ! Durant le temps additionnel, Arsenal plante deux buts coup sur coup et arrache la qualification. Les deux buteurs sont Theo Walcott (120+1’, son troisième but de la soirée) et Marouane Chamakh (120+3’, un doublé pour lui ce soir). Après avoir était mené par 4-0, les Gunners reviennent donc tout droit de l’enfer et arrachent une qualification encore incroyable sur le score encore plus fou de 7-5. Devant son public, Reading a bien cru à une promenade de santé, avant de voir la situation se retourner sans pouvoir réagir. Un match d’anthologie pour une coupe sans saveur, rare pour être signalé !

Sunderland 0-1 Middlesbrough

Sunderland, modeste 14ème de Premier League malgré un effectif qualitativement et quantitativement au point, reçoit Middlesbrough, formation pensionnaire de la Npower League Championship et auteur d’un début de saison canon. Chaque année présentée comme l’une des formations en course à la montée Boro a toujours déçu depuis sa descente. Cette année est en tout cas bien partie, et aujourd’hui, Middlesbrough fait face avec son équipe presque type à un Sunderland très compétitif dont les cadres sont presque tous présents. La rencontre sera serrée, ce sont finalement les visiteurs qui s’en sortent grâce au but de l’ancien avant-centre du Celtic Scott McDonald avant la pause. Le Stadium of Light s’attendait surement à autre chose au vue de l’équipe alignée par Martin O’Neill, Middlesbrough continue en tout cas son petit bout de chemin et rejoint l’autre club de seconde division, Leeds United, en quart de finale. Une joie opportunité pour Boro !

Wigan Athletic 0-0 Bradford City

Wigan Athletic – Bradford City, ou le match qui s’annonçait dorénavant ennuyeux. Dans un stade à moitié vide, les pensionnaires de première division avait aligné une équipe largement remanié, notamment emmené en attaque par le jeune Callum McManaman, annoncé depuis plusieurs année mais qui n’a jamais explosé, ou du moins eu sa chance. En face, Bradford City alignait logiquement une équipe type, emmené par un Nakhi Wells du feu de dieu (10 buts en 10 matchs). Cependant, ni celui-ci ni ses partenaires ne marqueront de buts. Pire encore, Wigan ne trompera pas non plus du match le portier de Bradford, Matt Duke (ex-Hull City) : c’est donc la séance de tirs au but qui départagera les deux formations, après un match nul et vierge sans relief. Et ce sont étonnamment les pensionnaires de 4ème division qui s’en sortent, 4 pénaltys à 2. Actuellement 5ème en League Two, Bradford reste en course et sera la plus petite équipe représentée en quart de finale. Wigan semble pour le coup bien ridicule…

Swindon Town 2-3 Aston Villa

7ème de troisième division (alias Npower League One), les Robins de Paolo Di Canio faisaient ce soir face à un rude défi : il allait falloir battre Aston Villa, en difficulté certes, mais équipe de première division. Les Villans avaient d’autant plus alignés une grosse équipe au County Ground, ce à quoi Di Canio avait logiquement répondu avec son équipe type, mené par le trio Matt Ritchie, Paul Benson et James Collins. Malgré toute leur bonne volonté, c’est bien Aston Villa qui va ouvrir la marque grâce à Christian Benteke, déjà buteur ce week-end. Juste avant la pause, c’est Gabriel Agbonlahor, l’éternel espoir, qui suivait son exemple en doublant la mise pour les visiteurs. 0-2 à la mi-temps, on voit alors mal comment les Robins pourraient refaire surface. Paolo Di Canio, lui, l’a vu. Toujours mené, il décide de faire entrer le jeune avant-centre Miles Storey à la 75ème minute. Coup de poker payant, celui-ci inscrit un doublé en 3 minutes de temps (78’ puis 81’) et remet ainsi ses partenaires dans le coup, dans un stade comme vous pouvez l’imaginer en apothéose. Reste alors moins de 10 minutes à jouer dont l’une des deux formations allait réussir à tirer avantage. Et c’est bien Aston Villa qui allait réussir à tirer son épingle du jeu ! En effet, dans le temps additionnel, ce diable de Christian Benteke inscrira son second but de la soirée, son 3ème en deux matchs, pour donner la victoire et la qualification à Aston Villa. Ce dernier est réellement en train de se faire tranquillement sa place dans le onze de départ des nordistes. Qualification donc D’Aston Villa, Swindon aura surement de lourds regrets d’avoir craquer sur le fil, après pourtant avoir fait le plus dur en revenant à 2 partout.

Qualifiés :

Arsenal (D1)

Aston Villa (D1).

Middlesbrough (D2)

Leeds United (D2)

Bradford (D4)

Programme de demain :

20:45 Norwich City – Tottenham
20:45 Chelsea – Manchester United
21:00 Liverpool – Swansea City

Crédit photo : alvinet.com

Publicités

Une réflexion sur “Capital One Cup : Les Résultats du 4ème tour

  1. Dans le genre chauffer le chaud et le froid, Arsenal sait bien le faire…
    Quelle match plein de suspens contre une équipe de rang inférieur… Au moins le spectacle est là, mais les gunners ont beaucoup de mal en ce moment…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s