West Ham punit des Rangers toujours à la peine


Dans un derby londonien qu’ils n’avaient pas le droit de perdre, les Queens Park Rangers se sont inclinés contre West Ham à domicile pour la première fois depuis janvier 1988, réalisant au passage le pire début de saison de leur histoire. A cause d’une première mi-temps fébrile, les hommes de Mark Hughes se sont donnés une montagne à grimper, et le bon match de Jaaskelainen les empêche de s’imposer.

Clint Hill incapable de contenir la fougue de Ricardo Vaz Te.

Avant le match, Tony Fernandes avait déclaré que la position de son entraîneur Mark Hughes n’était pas en danger, quelque soit le résultat du match contre West Ham. Un aveu qui n’aura pas enlevé la pression d’un groupe en manque cruel de confiance. Alors que l’effectif actuel des Rangers était regardé en début de saison comme l’un des meilleurs de l’histoire du club, paradoxalement, les R’s n’avaient jamais réalisé un si mauvais début de championnat. Cloué à la dernière place, les pensionnaires de Loftus Road doivent réagir.

Une mi-temps catastrophique

D’entrée de jeu les Rangers ont semblé bousculés par l’impact physique de West Ham, et après moins de trois minutes, les Hammers étaient devant, lorsque Kevin Nolan manquait sa reprise dans la surface, laquelle trouvait la tête de Matthew Jarvis au deuxième poteau, qui ne manquait pas l’occasion.

QPR tenta bien de réagir, mais Granero enlevait trop sa reprise suite à un service de Wright-Phillips alors que Cissé forçait Jaaskelainen a un arrêt plutôt facile d’un angle fermé. Malgré un jeu hâché et peu convainquant, les joueurs de Mark Hughes repartaient à l’attaque, et sur un coup-franc de Granero, aucun joueur en bleu-et-blanc ne parvenait à profiter d’une partie de billard devant le but des Hammers.

Peu avant la mi-temps, ce qui devait arriver arriva, West Ham United, dominant la première mi-temps face à des Rangers totalement dépassés, prit deux longueurs d’avance, sur un but très semblable à l’ouverture du score. Suite à un corner, la défense très fébrile des R’s ne parvenait pas à se dégager, et le centre de Tomkins trouvait Ricardo Vaz-Te au deuxième poteau, qui d’une reprise acrobatique trompait un Julio Cesar loin de son meilleur niveau. Le portugais inscrivit ainsi son premier but en Premier League, le jour de son anniversaire.

La réaction de QPR fut une fois de plus assez timide, grâce à Cissé qui ne parvint pas à tirer son épingle du jeu lors d’un énième cafouillage dans la surface de West Ham. Le même Cissé fut à l’origine de la plus belle occasion de la mi-temps, lorsqu’il reprit un ballon flottant d’un magnifique ciseau, mais sa frappe était dévié du bout des doigts par le portier finlandais des Hammers. L’arbitre siffla la mi-temps, et QPR retourna aux vestiaire suite à une première période extrêmement laborieuse.

Matt Jarvis ouvre le score pour West Ham

La réaction de Taarabt malheureusement insuffisante

Au retour des vestiaires, le momentum ne changea pas de camp, et les Hammers de l’est de Londres reprirent les choses en main, et Julio Cesar dut s’employer pour éviter que Mohamed Diamé n’aggrave le score. Cependant, la réaction des Rangers arriva lorsque Taarabt et Diakité remplacèrent un Park invisible et un Wright-Phillips pas très en vue non plus. Instantanément, Adel Taarabt signala son retour au jeu, dans un moment de magie, le franco-marocain prit sa chance des vingt mètres, et trompa Jaaskelainen d’une frappe merveilleusement enroulée.

Les Rangers auraient même pu revenir au score, lorsque Cissé remisa pour Esteban Granero, mais l’espagnol voyait son joli tir détourné par Jaaskelainen. Dans une deuxième mi-temps débridée, Stéphane M’Bia, excellent jusque-là, glissa et vit Kevin Nolan récupérer son offrande pour lancer Carlton Cole seul face à Julio Cesar, mais l’attaquant anglais tirait à côté.

Les chances d’un retour semblèrent de plus en plus minces pour QPR, d’autant plus lorsque Samba Diakité, pourtant très en vue depuis son entrée en jeu, récoltait un deuxième carton jaune sur une faute évitable sur Noble, laissant ses coéquipiers à 10. Même à un homme de moins, les R’s auraient pu égaliser, mais tant Cissé qu’Alejandro Faurlin butèrent sur le très bon Jaaskelainen, alors que de l’autre côté les Hammers manquèrent le coche par Vaz Te, lequel vit son missile détourné admirablement sur la barre par Julio Cesar.

L’envie d’Adel Taarabt n’aura pas suffi: QPR doit s’incliner.

Un manque de grinta pour des R’s déprimants

Malgré un très bon match du débutant Stéphane M’Bia, seul présence aérienne dans une défense des Rangers à la dérive, la défense de QPR semble toujours aussi friable. Si le manque d’effort offensif des latéraux est excusable, Mark Hughes étant contrait d’aligner quatre défenseur centraux de formation, les R’s ont été hautement gênés par l’engagement physique de West Ham, et le domaine aérien semble encore et toujours un gros problème pour les hommes de Mark Hughes.

Au milieu de terrain, les d’ordinaires fiables Faurlin et Granero ont eu un match plus compliqué, même si ces deux se sont quelques peu repris en deuxième mi-temps. Sur les ailes, Park et Wright-Phillips ont semblé aux abonnés absents, et l’entrée d’Adel Taarabt a vite fait d’éclipsé les fantomatiques ailiers arrivés de Manchester United et City respectivement. Tous les milieux de QPR ont énormément souffert de la comparaison avec leurs adversaires directs, Kevin Nolan, Mohamed Diamé et Mark Noble, tous très convaincants sur l’ensemble du match. Cissé a beaucoup tenté, sans grande réussite, et Bobby Zamora a semblé peu en verve ce soir.

Si Mark Hughes ne semble pas menacé dans l’immédiat,  le manque de coeur et d’engagement des Rangers est inquiétant, et leur attitude devrai changer au plus vite. Hughes devra très rapidement faire ressortir la qualité de l’effectif au niveau comptable s’il ne veut pas voir son job mis en danger. Le président Fernandes semble patient pour l’instant mais jusqu’à quand?

LES NOTES:

Queens Park Rangers (4-4-2):

JULIO CESAR (5)
ONUOHA (4) – M’BIA (7) – NELSEN (4) – HILL (5)
WRIGHTPHILLIPS (5) – GRANERO (6) – FAURLIN (5) – PARK (4)
CISSE (6) – ZAMORA (5)

Remplaçants: Adel Taarabt (7), Samba Diakité (6), Junior Hoilett (-)

West Ham United (4-3-3):

JAASKELAINEN (7)
DEMEL (6) – REID (5) – COLLINS (6) – O’BRIEN (5)
NOBLE (6)
DIAME (7) – NOLAN (8)
VAZ TE (7) – COLE (6) – JARVIS (6)

Remplaçants: Tomkins (6), McCartney (5), Caroll (6)

BUTS: 0-1 (3′, JARVIS), 0-2 (35′, VAZ TE), 1-2 (57′, TAARABT)

Publicités

Une réflexion sur “West Ham punit des Rangers toujours à la peine

  1. Malgré leur effectif, ils ne parviennent pas a lancer leur saison… Aucune victoire, seulement trois points au compteur, il va falloir se poser les bonnes questions…
    West Ham quand à eux entame très bien leur saison et continue leur lancée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s