MyPremierLeague revient sur les matchs de la septième journée de championnat. Voici une rapide review des matchs des clubs de Manchester.

Manchester United – Norwich City.

Le leader du championnat recevait Norwich City à Old Trafford. Premier match depuis 2005 entre les deux équipes, l’enjeu était simple pour les Red Devils : prendre les trois points à domicile et se rassurer avant de laisser les joueurs s’envoler vers leurs sélections nationales respectives.

Manchester United s’est présentée sans David De Gea, apparemment malade mais sur le banc au bénéfice du danois Anders Lindegaard. Une autre raison évoquée est le fait que le danois n’avait pas joué depuis la mi-septembre lors du match contre le Benfica Lisbonne en Ligue des Champions et ne jouerait pas durant la semaine internationale, n’étant pas titulaire avec le Danemark. David De Gea, au contraire, évoluera en U21 avec l’Espagne et aura donc deux matchs au programme. À moins, bien sûr, que ce soit l’affaire du beignet qui explique tout.

La défense s’est présentée légèrement remaniée avec le retour de Valencia en arrière droit et la présence de Jones et Evans au centre, Ferdinand ne tenant pas son poste de nouveau. Evra, indéboulonnable, tenait bien son poste d’arrière gauche avec son brassard de capitaine. Fletcher et Anderson formait la paire centrale du milieu de terrain tandis que Park occupait le flanc droit, laissant Young en tribunes tandis que Nani joua à gauche. L’anglais se serait visiblement légèrement blessé et le staff a décidé de ne prendre aucun risque. Comme annoncé la veille, Chicharito et Rooney occupèrent bien leurs places en attaque.

Norwich City a quant à lui adopté un 4-5-1 avec Ruddy aux cages, Tierney, Barnett, Martin et Naughton formaient le back four tandis que Hoolahan se tenait sentinelle devant la défense. Fox et Bennett jouaient un peu plus devant, laissant Johnson et Pilkington sur les ailes et Morison en pointe.

Anderson trompe le gardien de Norwich City et ouvre la marque.

Une équipe de Norwich City qui a posée beaucoup de problèmes aux Red Devils et à une défense qui manquait clairement d’expérience de ce genre de match. En effet, les Canaries pratiquent un jeu simple composé de longues relances en avant tandis que leur attaquant Morison, plus habile que son profil le laisse croire pèse énormément sur une défense Jones-Evans un peu à la dérive. Le Nord-Irlandais notamment, peu en vue durant ce match.

L’équipe locale manqua cruellement de créativité durant tout le match, sa domination stérile n’étant pas si inébranlable tandis que l’équipe d’en face fait preuve de courage et d’une bonne organisation. On a longtemps cru que le match allait se finir par un nul avant qu’enfin, Manchester United, par l’intermédiaire du brésilien Anderson ouvre le score à la 68’. Sur une remise de la tête de Rooney, Anderson a pu mettre une nouvelle tête. Les promus l’avaient oublié au marquage.

C’est Danny Welbeck qui doubla la mise à la 87’ après de longues minutes d’attentes et d’angoisse pour les supporters. Rentré en cours de match, il a habilement joué avec Park au cours d’une belle action.

Score final 2-0 mais qui n’enlève pas le doute sur les prestations des joueurs de United. Longtemps à la peine, c’est encore à l’expérience et à la hargne qu’ils ont gagné ce match. Alors certes, ils ont pris les trois points et au final, peu importe la méthode, mais si le groupe veut franchir un pas et régner en maître sur la scène anglaise et européenne, il va falloir plus de créativité et d’inventivité dans le jeu.

Blackburn Rovers – Manchester City

Les Citizens, trois jours après leur défaite contre le Bayern, se déplaçaient sur la pelouse de Blackburn pour prendre les trois points. Une défaite en Ligue des Champions qui avait été marqué par l’affaire Tevez-Dzeko, le premier ayant refusé d’entrer en jeu tandis que le second avait preuve de son mécontentement suite à sa sortie.

Si la premier a été suspendu (et passe des vacances en Argentine durant ce laps de temps), le second était sur le banc. J.Hart, J.Lescott, V.Kompany, A.Kolarov, P.Zabaleta, Y.Touré, D.Silva, J.Milner, Ad.Johnson, S.Agüero et M.Balotelli étaient titulaires pour Manchester City. Nasri n’était pas titulaire au début du match mais sur le banc.

Pour Blackburn, les joueurs étaient P.Robinson, S.Dann, C.Samba, G.Givet, J.Lowe, S.N’Zonzi, R.Petrovic, M.Pedersen, D.Hoilett, A.Yakubu et D.Goodwillie.

Remplaçant, Samir Nasri a été auteur d’une très belle prestation.

On se demandait comment Manchester City allait réagir après sa défaite et surtout si le groupe n’avait pas été déstabilisé par le comportement de son ancien capitaine. Après une première mi-temps stérile, les Citizens ont passé la vitesse supérieure : Johnson 57’, Balotelli 59’, Nasri 73’ et Savic 87’ ont marqué pour un score final de 4-0. Nasri, rentré en cours de match, a fait une nouvelle bonne prestation, marquant un but et faisant une passe décisive pour Balotelli.

Manchester City pointe à un but de retard sur Manchester United. Au contraire de son voisin, City a réussi à rebondir en effectuant un gros match et impressionnant. Le duel entre les deux clubs de Manchester promet d’être passionnant dans ces prochaines semaines.

Du côté de Blackburn Rovers, l’entraineur Steve Kean est sur la sellette, les supporters veulent sa démission.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s