Premier League Day 5 : Review (1/3)


Aujourd’hui, MyPremierLeague vous offre un Review de la déroute des Wolves face à QPR, puis du match serré entre Aston Villa et Newcastle à Villa Park.

Wolverhampton Wanderers – Queens Park Rangers

À l'image du match, George Elokobi et les siens ne parvinrent jamais à maitriser le QPR de Barton

Samedi, les habitants de Wolverampton ont été victimes de coupures de courant à répétition, entravant les activités de la ville des West-Midlands. Cependant, le match de football de l’équipe locale face au promu Queens Park Rangers put avoir lieu comme prévu à Molineux. Cependant, pour les locaux, on parlera plutôt de non-match, tant leur performance fut laborieuse. Fessés par les londoniens, les loups ne parvinrent même pas à limiter les dégats face au milieu brillant de QPR. Mais revenons au coup d’envoi du match.

Il est quinze heures GMT, lorsque l’arbitre, monsieur Taylor siffle le coup d’envoi au son du « Hi Ho Silverlining » coutumier à Molineux. Dès les premières minutes, les Rangers se montrent très impressionants en phase offensive, Shaun Derry, d’un coup de tête en lucarne,  forçant le gardien des loups, Wayne Hennessey, à une somptueuse parade. Mais les R’s n’allaient pas se contenter de tester le portier adverse comme lundi passé face à Newcastle. Alors que l’on toujours jouait les dix premières minutes, le terrible Joey Barton parvint à tromper Hennessey à bout portant, suite à la bonne remise en demi-vollée de Wright-Phillips. Dans la foulée, l’ex joueur de Newcastle démontrait encore une fois qu’il était plus qu’un provocateur, se jouant des défenseurs des Wolves avant de centrer. Le dégagement combiné d’Elokobi et Stearman ne trouva que la poitrine d’Alejandro Faurlin, qui d’une demi-vollée de vingt mètres trouva superbement le chemin des filets au premier poteau. On joue la onzième minute, et les promus mènent déjà 2-0. Suite à cela, les hommes de Mick MacCarthy ont bien tenté de réagir, mais Karl Henry ne trouvait que le poteau sur sa frappe de loin, même si Paddy Kenny n’esquissa pas le moindre geste. Ce fut tout ce que les loups des Midlands nous offrirent en spectacle durant la première heure de jeu. Les Rangers, eux, auraient bien pu saler l’amende, mais Hennessey mit son vêto devant l’excellent Armand Traoré, avant de voir le tir enroulé de Joey Barton effleurer son poteau gauche. Shaun Wright-Phillips réussit à battre le gardien gallois au premier poteau juste après le thé, mais seulement pour voir son effort ricocheter sur le poteau, puis sur la tête du portier. Tout au long de la partie, le milieu à trois des R’s composé de Derry, Barton et Faurlin fut détonnant, et les montées d’Armand Traoré ainsi que les chevauchées de Wright-Phillips firent très mal aux Wolves. D’ailleurs, en fin de partie, on retrouva ces deux joueurs sur la troisème réussite des londoniens, le premier nommé récupérant la balle dans les pieds du second, avant de se débarrasser d’Hennessey pour offrir sur un plateau le 3-0 au joueur-supporter de QPR, DJ Campbell juste entré en jeu. Le gardien irlandais de Queens Park Rangers effectuait son seul réel arrêt du match dans le temps additionnel, déviant le coup-franc de Jamie O’Hara dans les tribunes.

DJ Campbell marquant son premier but en équipe une pour le club qu'il avait quitté à 18 ans.

En conférence d’après-match, le mentor des Wolves, Mick MacCarthy qualifia ce match de performance ratée de toute l’équipe, y compris lui. Il a raison, pas un joueur ne sembla qualifiable de bon, si ce n’est le pauvre Hennessey, canardé pendant quatre-vingt-dix minutes, mais néanmoins battu deux fois à son premier poteau. La défense à totalement sombré, Elokobi, totalement perdu,  condamné à être remplacé à la pause, alors que Berra, Johnson et Stearman se trouèrent sur toutes leurs interventions ou presque. Stephen Ward, qui débuta le match en pointe de l’attaque avant de retrouver son poste d’arrière gauche en deuxième mi-temps, échappa quelque peu à la débacle. Parmi les joueurs du milieu et de l’attaque, tous sont qualifiables du même adjectif: Transparants. Jamie O’Hara fut le moins mauvais, alors que Matthew Jarvis, incapable de réussir un centre de tout le match fut hué à sa sortie. Son remplaçant, Stephen Hunt, fut un peu meilleur, tout comme le remplaçant Guedioura, qui amena un peu d’envie dans une équipe amorphe. Les Wolves doivent se ressaisir, et vite. Chambrés par les fans visiteurs qui leur chantaient « Premier League, You’re Having a Laugh » ((Du Niveau de )La Premier League? Vous vous foutez de nous?), les joueurs de Wolverhampton devront faire mieux, beaucoup mieux pour espérer se maintenir…

Questionné par un journaliste sur les ambitions d’europe de son président, Neil Warnock rit au nez du journaliste: « Une place dans le Top-Six? On en est encore très loin! On a juste gagné un match, il ne faut pas s’emporter, non plus! Peut-être que le président va parler d’Europe sur son Twitter, mais 0n en est très très loin… » Profitant de la méforme de leur adversaire, les R’s sont cependant à créditer d’un très bon match, tous autant qu’ils sont. Warnock semble avoir trouvé la formule gagnante, avec son 4-3-3. Barton au milieu fut exeptionnel, homme du match, alors que Faurlin se démontra toujours aussi bon pour trouver ses partenaires dans les intervalles, et Derry travailla et tacla toujours autant, à 34 ans. La surprise vint d’Armand Traoré, superbe entant que latéral gauche, que ce soit au centre ou au tacle. Si Kenny n’eut rien à faire de tout le match, c’est aussi grâce à Ferdinand et Gabbidon, très très solides, bien aidés par les milieux. Luke Young passa une après-midi tranquille comme latéral droit, voyant Jarvis vendanger en face de lui. Jay Bothroyd en pointe a également beaucoup travaillé, pour les autres surtout, tout comme Adel Taarabt, qui fut malheureux dans ses tentatives de frappes, toutes ratées, alors que DJ Campbell fut convaincant à son entrée. Dernière bonne nouvelle, l’attaquant Jamie Mackie sera de retour le week-end prochain face à Aston Villa, après huit mois d’absence suite à sa double fracture tibia-peroné contre Blackburn.

Composition des Wolves: Hennessey; Stearman, Berra, Johnson, Elokobi; Jarvis, Henry, O’Hara, Kightly; Ward, Fletcher.

Avertissements :

Man Of The Match for Wolves : Il est probablement resté chez lui ce jour-là…

Composition de QPR: Kenny; Traoré, Gabbidon, Ferdinand, Young; Barton, Derry, Faurlin; Taarabt, Bothroyd, Wright-Phillips.

 Avertissements :

Buts: Barton (8′), Faurlin (10′), DJ Campbell (87′).

Man Of The Match: Joey Barton. Demandez aux supporters de Wolverhampton!

Affluence : 24’100

Aston Villa – Newcastle United

À une trentaine de kilomètres de Molineux, à Birmingham, Aston Villa affrontait Newcastle United. Deux équipes solides, invaincues et sortant d’un match nul à l’extérieur, respectivement à Everton et QPR. Dans un match plaisant, le highlight du jour constituait en les retrouvailles de Shay Given avec son ancien club Newcastle, pour qui il a disputé 463 matches en carrière, et qu’il affrontait pour la toute première fois.

L'ouverture du score d'Agbonlahor

Et sous le soleil de Birmingham (eh oui!), Given fut alerté très tôt par Yohan Cabaye, qui envoyait un missile juste sur la droite du portier vétéran irlandais. Un avant-gout de ce qui allait suivre durant toute la partie. Mais dans un premier temps, c’est plutôt Villa qui a contrôlé le début de match. Le jeune Barry Bannan glissait le ballon au centre pour Agbonlahor. Le natif de Birmingham valant 100 points au Scrabble devançait alors Coloccini pour se retourner, avant de fusille Krul, battu. Aston Villa menait donc 1-0. Les Villans continuèrent par la suite à assurer le spectacle, le jeune Bannan prenant sa chance de très très très loin, sur la droite, pour voir son essai passer juste au-dessus de la lucarne de Given. Juste après, N’Zogbia et Petrov s’associaient pour trouver Darren Bent, mais le sérial buteur tirait juste à côté, malgré la très bonne position dans laquelle il se trouvait. Newcastle se créa sa première grosse occasion juste avant la pause, sur un corner de l’omniprésent Cabaye, le courageux Steven Taylor reprennait en l’air, mais vit Shay Given détendre ses os bientôt arthrosés pour dévier l’envoi. Une première mi-temps assez équilibrée, avec plus d’occasions pour les hommes d’Alex MacLeish, qui mènent assez logiquement 1-0.

Après la reprise, on retrouva un Newcastle plus conquérant. Malgré le bon tir d’Agbonlahor juste à côté, ce furent les Magpies qui se montrèrent les plus dangereux. Cabaye prenait sa chance d’un angle impossible de 30 mètres, avant que la frappe de l’ancien lillois rebondissent sur le haut de la transversale. Dans la continuité de l’action, Sheik Tioté centra pour Leon Best, qui dut s’y reprendre à deux fois pour battre Shay Given. Les joueurs du nord égalisent. Yohan Cabaye, intenable durant toute la partie, prit sa chance encore trois fois jusqu’au coup de sifflet final. La première tentative en demi-vollée fut magnifiquement détourné par l’excellent Given. La deuxième frappe trouva également le vétéran irlandais, alors que son troisième essai, dans le temps aditionnel, passa juste au-dessus, d’un angle fermé suite au bon centre de l’énième frenchy de Newcastle Sylvain Marveaux.

Best bat Given et égalise pour Newcaslte

Sur l’ensemble du match, on peut dire qu’Aston Villa c’est comportée comme… Une équipe d’Alex MacLeish. Très solide derrière, pas franchement exceptionnelle à la circulation de balle, mais avec son petit lot d’occasions. Inscrivant un but sur le seul tir cadré de Villa du match, Gabby Agbonlahor est à créditer d’un bon match, tout comme les centraux Barry Bannan et Stiliyan Petrov. Aston Villa a cepedant manqué de mouvement sur les côtés, et j’ai le sentiment qu’Albrighton pourrait faire mieux que ce qu’ont proposé N’Zogbia et Delph, mais le jeune Villan reste cantonné à un rôle de remplaçant. La défense de Villa fut très très solide, obligeant Newcastle à tirer de très loin. Rarement prise à défaut, la charnière centrale Dunne-Collins, bien complété par Alan Hutton et l’excellent Stephen Warnock sont à féliciter pour leur performance. Et que dire du match de Given. Absolument parfait du début à la fin. Ni plus, ni moins…

Chez les Magpies, si la défense fut toujours aussi convaincante, les gros performeurs du jours furent les deux milieux centraux. Cheik Tioté fut excellent, toujours aussi agressif et combattif, et à l’origine du goal de Best. Et Yohan Cabaye, auteur de sa meilleure performance en Angleterre, le français fut dans tous les bons coups, tentant sa chance par cinq fois, frustré par la grande forme de Shay Given. Impérial dans le jeu, il aurait pu inscrire deux buts, avec un peu plus de chance. Si Obertan est à créditer d’une performance correcte, il ne fut comme à son habitude pas mauvais, sans être exceptionnel non plus. Gutierrez est encore loin de son meilleur niveau, mais ne fut pas autant transparant qu’à QPR. Quoique… Alors que Leon Best fut une nouvelle fois à son affaire, Demba Ba prit place à ses côtés avec succès, même s’il reste loin du serial buteur engagé par West Ham il y a moins d’un an. La bonne nouvelle pour Newcaslte réside en le retour à la compétition d’ Hatem Ben Arfa, qui rejouera cette semaine en coupe de la ligue. Pour amener un peu de concurrence sur les ailes où Marveaux, Gutierrez et Obertan peinent à amener un réel danger. Prometteur!

Composition d’Aston Villa: Given; Hutton, Collins, Dunne, Warnock; Delph, Bannan (Albrighton), Petrov (Ireland), N’Zogbia; Bent (Delfouneso), Agbonlahor.

Avertissement: Collins

Goal: Agbonlahor (13′)

Homme du match: Shay Given, évidemment!

Composition de Newcastle: Krul; Simpson, Coloccini, S. Taylor, R. Taylor; Gutierrez (Sa. Ameobi), Tioté, Cabaye, Obertan; Best (Sh. Ameobi), Ba (Marveaux).

Averitissement: Best

Goal: Best (58′)

Homme du match: Yohan Cabaye, oui monsieur!

Affluence: 34’200

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s