La Ritournelle de la PL !


Y’hello ! MyPremierLeague, à la faveur de la 4ème journée, pour la 2nde Ritournelle de la PL, pour que vous pourléchiez vos babines, vous vous impatientez des résultats, et vous curiosez pour les previews de chaque match de la PL: le menu en rythme et musique, c’est la Ritournelle de la PL. Cette semaine, bon gré mal gré, le cours du championnat se décante. Chelsea à petons, en éléphant sur des œufs, Man U ne se soucie ni d’eux, ni des œufs, City est à appréhender mais ne nous enflammons pas, ils ne s’éloignent pas aussi vite qu’on le croit du Zoo. Arsenal ? à la fourrière. Le reste bien en cage, livre son spectacle. Le pré vert anglais, c’est un espace restreint qui offre tant de libertés..

Les Canonniers réduis à prendre, en douce (vu le plumage de l’adversaire), un 3ème dessert au Self de la caserne. Le cygne indien est rompu par le russe, Sainte Claire est avec eux, à un cierge près, sur coup-franc. Arsenal s’est remis de sa gifle, infligé par les Darons de United. Les Gunners en tremblent encore, et c’est bien le problème. [Gunners – Swans] Le néant défensif, la plotitude absolue, des placements du Chaos, la crédulité dans son nihilisme.. Tout ce que vous voudrez. Voilà à quoi City avez affaire -ils ont très bien négocié ce faible VRP- si j’exagère (pas trop). Vous pensez toujours que City soit le Barça anglais, pour gagner face à un tel adversaire, seulement 3-0 ? [Citizens – Latics] Les vrais Boss de la PL ont tanné les peaux des vagabonds. Match déroulé comme prévu in fine, Wazza triplé, Chicha doué, Davis grossier, cassé Cleverley, à cause de ce dernier, l’encu… (la rime se prolonge). La normalité, au Stade, vaut parfois plus que quelques deniers. Preuve en est. [Wanderers – Red Devils] Si Daniel en marque encore 7 ou 8 comme ça, on renomme l’enceinte Blues, Sturford ‘Ridge. Idée de la beauté du chef d’œuvre. Il aurait pu faire du penspinning avec ses gambettes. Flashinfo ; Immigration – Spéciale élection 2012 : ‘Filtrer en partie une immigration est mauvais pour l’intégration. La preuve ? Le gamin Fernando Torres, el Nino dans son campement de Chelsea, a désormais des ibères dans sa tente, et surtout, à son travail, ou avant il semblait inintégré, proche de la désintégration, fini pour ce dernier. Ces néo-camarades Mata et Meireles, apporte à leur poste, mais ont aussi rendu meilleur le petit Torres, malgré quelques accrocs encore. Mesdames et Monsieur fin du blablabla…’ Râler est sain. [Black Cats – Blues] (H)Oops, v’là Barton qui part, forcé, de Newcastle, pour l’affronter juste après avec ses nouvelles stripes. C’cocasse ! ça a pas fait marrer les Magpies, déchirés par la justesse multicompartimentaires des milieux R’s. Barton en tête, malgré ses incessants et insupportables pieds de nez à tout ce qui l’entoure. Y compris ses coéquipiers. [Hoops – Magpies] Kranjcar et Parker matérialise le fossé technique entre les deux équipes, malgré des possessions de balle équivalentes. Adebascore, le Hotspur recolle au classement. Defoe toujours autant chauffé à blanc face aux Wolves (cf, les 2 buts de rêve inscrits par Jermaine l’an passé). Certains en prendront plus. [Wolves – Hotspurs] J’ai le Bego pour Asmir. Pas parfait, le gardien Potter enchaine les spectaculaires et solides performances dans ses cages. S’y sont heurtés, Suarez, Adam et Henderson, plus en verve face à Bolton. Mais face à la rage magique des Potters, le résultat ne fut pas positif. Le péno d’aveugle pragmatique de Walters, ainsi que le quintuple loosage (l’usage de loosage me vient de Pouzauges, selon l’adage d’un page de garage) valent bien le prix de la place au Brittania. [Potters – Reds]

Osman of the match

Finish better !’ est le mot d’ordre de Moyes. Le talent de Bannan, ou Albrighton, la maitrise de la frappe parabolique par Petrov (oulalala..), et la forme puissante de Agbonlahor (mon petit doigt souffle à toute ma main que ça ne durera pas trop longtemps) ont suffi pour obtenir le nul. McLeish s’en sort bien, malgré les surnages dans la galère caramel : Osman, Baines, à un degré moindre, le kolos Vellios, finisseur racro presto devant les cages, mais pas au mieux pour le moment. ‘Finish better !’ [Toffees – Villans] Permettez-moi de préférer, s’il ne vous est pas trop gênant, que je me permette un schisme dans la pensée ‘Frappe Bundesliga’*, le but de Bobby Zamora, au spectaculaire coup de patte de Ruben Rochina**. N’est-il pas ? De deux ce dear Bobby a déjà prouvé sa classe, et son finish est particulièrement distingué. Ambiance Craven Cottage. (Amis allemands..) [Cottagers – Rovers] De Laet encore boulet décisif de Norwich. Mais que dire du choix de finish de Peter ‘’j’ose’’ Odemwingie… Victoire comme une Laet à la poste canarie pour les Baggies. Grant Holt parait bien faible comme pointe pour un club de PL. [Canaries – Baggies]

*Frappe surpuissante, tendue, flottante, qui explose soit les filets, soit la barre, soir le poteau droit, soit le gauche, soit les deux, soit tout à la fois. Deutsche technologie.

** (pas son 1er, zieutez sur Broadcast yourself ses perfs en réserve Rovers)

Des questions ? Des incompréhensions ? Des explications à fournir ? Vous avez aimé ? Ou pas ?! La petite note SVP, c’est un bon indicateur 😀

Seeya, bouill’z !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :