5ème Journée du Npower Championship : Review


My Premier League vous propose comme chaque semaine un review de la journée de Championship. C’est cette fois-ci la 5ème journée. Comme d’habitude, on a eu droit à tous ce qui fait le charme de ce championnat : du suspens, des surprises et des buts. Sans oublier un changement de leader …

Retrouver les précédents épisodes :

 

Le Npower Championship, un championnat passionnant très réputé outre-manche

 1ère journée du Npower Championship : https://mypremierleague.wordpress.com/2011/08/09/1ere-journee-du-championship-review/

2ème journée du Npower Championship : https://mypremierleague.wordpress.com/2011/08/15/2eme-journee-du-championship-review/

3ème journée du Npower Championship : https://mypremierleague.wordpress.com/2011/08/19/3eme-journee-du-npower-championship-review/

4ème journée du Npower Championship : https://mypremierleague.wordpress.com/2011/08/24/4eme-journee-du-npower-championship-review/

Les Résultats en long, en large et en travers …

 

Ryan Harley assure la victoire de Brighton And Hove d’un superbe coup-franc

Pour démarrer cette 5ème journée de Championship qui s’annonce très excitante et pleine de rebondissement, c’est Brighton And Hove Albion qui reçoit dans son Amex Stadium Peterborough United. Un duel qui s’annonce intéressant entre deux clubs à peine promus en D2 et tout d’eux auteur d’un bon voire très bon début de saison. D’un côté les locaux de Brighton, les Seagulls réalisent en effet un superbe début de saison, ayant gagné tous leurs matchs à part un nul et pourrait bien comme l’a fait Norwich l’année dernière allait chercher la deuxième montée successive synonyme de Premier League. Et de l’autre, the Posh qui a comme objectif le maintien même si ce début de saison est très prometteur et pourrait laisser entrevoir une place en milieu de tableau. Il reste d’ailleurs sur une éblouissante victoire 7-1 contre Ipswich. C’est le Seagulls Craig Noone qui va ouvrir la marque dès la dixième minute. Suite à un bon service de son coéquipier, il ne se fait pas prier et envoie une superbe frappe des 20 mètres dans les filets de Paul Jones. Imparable et déjà 1-0 pour Brighton. Peterborough n’abandonne pas et continue de pousser notamment grâce à Lee Tomlin ou encore Lee Frecklington mais Kasper Ankergren (gardien de Brighton, arrivé l’été dernier de Leeds) est dans un bon jour comme à son habitude et Brighton n’encaissera pas de but. Pire même pour the Posh, ils encaissent un second but. Pour son premier match avec Brighton, Ryan Harley (photo), milieu de terrain, tire une merveille de coup-franc des 25 mètres qui pour la seconde fois du match trompe le gardien des visiteurs. Le score ne bougera plus malgré la possession et les nombreuses tentatives de Peterborough (12 en tout) et la tête de Craig Mackail-Smith (Brighton) qui aurait ainsi pu marquer contre son ancienne équipe. Domination stérile de the Posh et victoire de Brighton qui continue sur sa belle série de 5 matchs sans défaite. Il faudra assurément compter sur eux cette année avec 13 points pris sur 15 possibles. Côté Peterborough United, logiquement beaucoup de déception alors qu’ils avaient les moyens à l’extérieur de taper l’une des équipe en forme de ce championnat. C’est ainsi la deuxième défaite de Peterborough en championnat, mais rien de grave, juste de la déception logique vu l’issu du match.

Premier but de Glenn Murray sous ses nouvelles couleurs

Les Eagles de Crystal Palace affrontent eux dans leur Selhurst Park Blackpool. Deux équipes qui ont réalisé un bon début de saison alors qu’on ne les attendait pas forcément. Deux équipes aussi au  même niveau qui vont se livrer aujourd’hui un match intense, et peut-être même toute l’année une place pour le Top 10 (même si l’équipe de Dougie Freedman paraît moins bien armé). 15,000 supporters présents (en D2, oui), l’arbitre siffle le coup d’envoi dans un match qui risque d’être serré mais passionnant. C’est Alex Baptiste, défenseur de Blackpool qui va ouvrir la marque et ainsi son compteur but juste avant la pause. Il marque non pas sur corner mais suite à un beau mouvement collectif de son équipe, il se retrouve à l’entrée de la surface adverse dans une position d’attaquant. Il n’hésite pas à s’engouffrer  dans cette dernière avant de fusiller Julian Speroni d’une frappe imparable du droit petit filet opposé. Un vrai geste d’attaquant du défenseur, et 1-0 à la pause dans une première mi-temps dominé par Blackpool. Crystal Palace se montre dès le retour des vestiaires plus entreprenants et suite à de nombreuses tentatives égalise enfin. Suite à un bon centre de Dean Moxey (à créditer d’un très bon match) venue de la gauche, Glenn Murray (photo), l’ex buteur star de Brighton qui n’est pas innocent à leur montée (plus de 20 buts la saison dernière en League One) mais qui a dû partir suite à l’arrivée de Craig Mackail-Smith,  surgie au premier poteau et place d’un pointu astucieux parfaitement la balle en le gardien et son poteau. Une finition tout simplement sublime, et 1-1 entre les deux équipes. Ces deux dernières vont continuer de pousser et aurait pu marquer mais Julian Speroni va repousser toutes les tentatives de Kevin Phillips (Blackpool), tout comme Matthew Gilks qui va repousser de nombreuses frappes des Londonies de Palace. Un Gilks aussi chanceux, un tir de Murray frôlant son montant gauche. Nul logique donc entre Crystal Palace et Blackpool, dans un match tout simplement superbe, plein de suspens et avec de nombreuses occasions, sans temps morts. Un nul logique qui arrange les deux équipes, même si chacune d’elles auraient pu et voulu prendre un avantage définitif au vu du nombre de frappes (34 en tout !) et sans deux gardiens respectifs tout simplement héroïques. Match très intense et mouvementé en tout cas, comme on les aime.

Doublé d’un Charlie Austin qui semble enfin lancé

 Le match suivant voyait s’opposer deux équipes très différentes en ce début de saison : c’est Derby County qui reçoit les Clarets de Burnley. Derby County est pour le moment une bonne surprise, si ce n’est LA surprise du Championship. Un mercato intéressant et que des victoires. Des performances collectives et individuelles surprenante et des objectifs ambitieux. Face à l’équipe de Nigel Clough, c’est le Burnley du jeune entraîneur Eddie Howe, pour le moment décevant  et n’ayant gagné encore aucun match. Les fans espèrent donc enfin une victoire qui semble tout de même difficile. Ce sont pourtant ces mêmes Clarets qui vont ouvrir la marquer, grâce au maintenant devenu indispensable Charlie Austin. Acheté la saison dernière à Swindon Town alors en D3, il est cette saison titulaire et semble enfin lancé pour une saison complète en Championship, comme le prouve encore ce but. 0-1 à la 49ème minute pour les visiteurs mais ça ne va pas durer, puisque 11 minutes plus tard, Théo Robinson (ex-Millwall, recruté cette été) va égaliser et ainsi marquer son premier but en championnat pour Burnley. Burnley recolle donc mais pas pour longtemps, puisque Charlie Austin toujours lui redonne l’avantage à son équipe à la 74ème minute. Suite à une frappe lointaine et une balle relâchée par le gardien de Derby Frank Fieldding (recruté à Blackburn), il surgit et ne laisse pas passé l’occasion, marquant ainsi un doublé et offrant la victoire à un Burnley que très légèrement dominé dans le jeu mais pas dans les statistiques (très équilibré d’ailleurs). Premier coup d’arrêt de Derby et premier sans victoire pour les Rams pourtant à domicile dans le Pride Park Stadium. A l’inverse, première victoire de Burnley qui a ainsi peut-être lancé sa saison. Son attaquant, lui, l’est en tout cas.

James Hayter marque et ramène le premier point d’une saison qui s’annonce compliqué pour Doncaster Rovers

 Dans son Keepmoat Stadium, Doncaster Rovers reçoit Bristol City. Les Rovers connaissent pour le moment un très mauvais début de saison avec que des défaites additionné à la perte de leur meilleur joueur sur blessure qui les a sauvé de la relégation la saison dernière. L’équipe devrait en tout cas connaître une saison difficile, avec un duel disputé pour le maintien. En face d’eux, c’est une équipe aux mêmes objectifs mais avec un meilleur potentiel qui devrait finir dans le milieu de tableau. Les Robins font en effet un début de saison mitigé, alternant le très bon et le mauvais. Une rencontre qui s’annonce en tout cas disputé ou Doncaster voudra absolument s’adjuger les 3 points. Et le match démarre bien pour les Rovers. Pas de buts mais des occasions. Malheureusement, Bristol City marque sur sa seule frappe cadrée. But marqué par Albert Adomah, recruté l’été dernier en D4, suite à un beau dribble de la droite de la surface et une finition parfaite. 0-1 pour les visiteurs, Doncaster va devoir revenir s’ils veulent enfin glaner des points en championnat. Doncaster revient sur le terrain avec les mêmes intentions. Ils continuent ainsi à pousser et obtiendront un pénalty que tire James Hayter. Mais il le manque. Un Doncaster dominateur mais malheureux qui perd toujours. Mais heureusement, à la 68ème minute, ce même James Hayter se rattrape et égalise logiquement, suite à un beau service de l’ailier/attaquant Milan Lalkovic, prêté par Chelsea. Egalisation logique de Doncaster donc, qui va continuer de pousser mais n’arrivera pas à re-marquer un but. Match nul entre les deux équipes, un nul heureux pour Bristol (1 tir cadré du match …) qui ne peut-être quu’heureux du résultat du match alors que Doncaster va regretter une fois de plus son manque de finition. Un manque de finition problématique associé à une défense loin d’être sûr, c’est ce qui fait depuis le début de saison perdre bêtement des points à un Doncaster pourtant la plupart du temps dominateur dans ses matchs. Et ce sont ces points qui feront a différence en fin de saison …

Robbie Brady, auteur d’un but tout simplement somptueux

 C’est devant 17,300 spectateurs( !) que Hull City reçoit les Royals de Reading. Les deux équipes en sont pour le moment au même point, à savoir bas de tableau et début de saison très mitigé par rapport au potentiel des deux équipes. Surtout Reading, qui possède une équipe pour atteindre les play-offs, mais qui réalise un début de campagne très compliqué. Ils pourront en tout cas dorénavant compter sur Adam Le Fondre, recruté à Rotherham (D4) ou il a marqué 88 buts en 4 saisons, pour remplacer Shane Long, parti à West Bromwich Albion et déjà buteur à deux reprises. Le Fondre n’est en tout cas pas qualifié aujourd’hui, et les Royals font devoir faire sans lui pour battre les Tigers de Hull City. Que ce soit dans le jeu ou dans les statistiques, ce sont les Tigers qui ont l’emprise sur le  match. Il domine notamment au nombre d’occasions mais le but va mettre du temps à arriver, l’attaque Fryatt – McClean n’arrivant pas à trouver le chemin des filets. C’est le jeune milieu latéral/ ailier Robbie Brady prêté par Manchester United qui trouve le chemin des filets pour Hull City d’un but tout simplement remarquable et fantastique. Excentré sur la droite, juste à côté de la ligne de touche, il enroule parfaitement la balle de son pied gauche. Cette dernière va, tout en s’enroulant, aller se loger en pleine lucarne opposé, lobant au passage un Adam Federici battu. Un but tout simplement extraordinaire de Brady, et 1-0 pour Hull City, avantage mérité pour les Tigers. Reading n’arrivera pas à recoller au score malgré une belle tentative de l’attaquant Simon Church, mais sa madger ne trouve pas le chemin des filets. Hal Robson-Kanu ou Matthieu Manset n’auront, eux non plus, pas de réussite. Hull City s’impose donc assez logiquement 1-0 sur Reading. Un Hull City conquérant qui sera surement très content de cette victoire. Reading continu de patauger et de décevoir en ce début de saison, et on pourrait commencer à se poser des questions sur le destin du très bon Brian McDermott à la tête de cette équipe avec laquelle il était à deux doigts de l’amener au plus haut niveau l’année dernière avec une défaite en finale des play-offs …

Jimmy Bullard sur Keith Andrews après le but de ce dernier

 Les Tractor Boys d’Ipswich Town reçoivent eux les Peacocks de Leeds United, ville voisine du grand Manchester (nord de l’Angleterre). Auteur d’un mauvais début de saison n’ayant gagné qu’un seul match et perdu tous les autres, Ipswich Town, qui joue la montée ou du moins les play-offs, doit se reprendre, notamment sa défense peu rassurante (13 buts encaissés en 4 matchs c’est dire) et son attaque qui peine au vue de son potentiel (6 buts en 4 matchs, pas énorme sachant qu’ils en ont mis 3 la première journée). Face à eux, ce sont donc les Whites de Leeds. Auteur d’un début saison mitigé, ils sont apparemment repartis sur de bonnes bases après leur deux défaites lors des deux premiers matchs. A eux de confirmer aujourd’hui face à un Ipswich en difficulté mais expérimenté qui pourrait enfin lancer une saison qui semble (semblait ?) prometteuse. Ce sont les Peacocks qui ouvrent la marque grâce à l’attaquant Ross McCormack. Arrivée de Cardiff la saison dernière, il a avec la blessure et l’absence du buteur vedette Luciano Becchio  l’opportunité de prouver sa véritable valeur et son talent indéniable à son entraîneur Simon Grayson. C’est en tout cas bien parti puisqu’il marque là de la tête son 4ème but toutes compétitions confondues cette saison, en 7 matchs. Mais comme à son habitude, Leeds commet une erreur qui remet l’adversaire un course. Et c’est cette fois-ci un carton rouge, la troisième de la saison. Aidan White, jeune arrière latéral gauche s’effondrent sur les talons d’un adversaire qui part seul au but. Ce dernier joue bien le coup et rouge pour Leeds. Ipswich en profite logiquement et égalise à la 77ème minute, d’une superbe frappe des 25 mètres de Jason Scotland (ex- Wigan, il avait suivi son coach Roberto Martinez qui venait de quitter Swansea) du mauvais pied. Superbe but et 1-1. Ipswich va ensuite continuer de profiter de son avantage numérique pour prendre le match en main et étouffer Leeds. Ils seront une seconde fois logiquement récompensés. C’est cette fois-ci Keith Andrews qui marque, 2ème de la saison pour l’ancien milieu défensif de Blackburn, d’une belle frappe des 25 mètres déviée par le dos d’un défenseur de Leeds qui vient lober un Andrew Lonergan surpris. Victoire donc d’Ipswich Town, une victoire en partit due au rouge des Whites. Une victoire obtenue dans les toutes dernières seconde du match qui fera du bien mentalement aux Tractor Boys. Au contraire Leeds va une nouvelle fois regretter son laisser aller avec ce carton rouge (Leeds au niveau des cartons ça donne ça : 3 cartons rouges et 13 cartons jaunes, en 5 matchs …) et auront beaucoup, beaucoup de regrets …

Darius Vassell montre la voie à des Foxes étonnamment inspirés

Les Saints de Southampton se déplacent au Walkers Stadium pour rencontrer Leicester City, dans le choc de cette 5ème journée du Championship. Southampton réalise pour le moment un parcours presque parfait, avec que des victoires et des prestations rassurantes que ce soit en défense ou en attaque. Des belles performances qui laissent envisager une bonne saison et pourquoi pas une place en play-off voire plus. Les locaux eux font un début de saison plus que décevant. Auteur de « folies » durant le mercato dernier, Leicester peine à obtenir des résultats qui ne devraient tout de même pas tarder. Laissons la mayonnaise prendre comme on dit. Ce sont en tout cas ces mêmes Foxes qui vont ouvrir la marque. C’est le vétéran Darius Vassell (oui, l’ancien de Manchester City) qui marque dès la 3ème minute, étant incroyablement seul d’un marquage de David Seaborne, défenseur remplaçant de Southampton, totalement inexistant.  Un Southampton pas encore dans son match et tout de suite surpris qui doit maintenant réagir tout de suite. C’est pourtant Leicester qui va marquer le prochain but. Le milieu de terrain Foxes Ritchie Wellens double la mise pour son équipe, d’une superbe frappe flottante des 25 mètres. Kelvin Davies ne peut rien et 2-0 pour Leicester, ça s’annonce rudement compliqué pour Southampton. Ils vont pourtant à la 28ème minute réduire l’avance de Leicester à 1 but. C’est Dan Harding, l’arrière gauche qui marque de la tête en pleine lucarne, s’étant retrouvé dans une position d’attaquant, d’un centre venue de la gauche. 2-1, le rêve Saints est permis. C’est juste avant la mi-temps que le tournant du match aura lieu. Leicester marque un 3ème but mais quel but … Neil Danns tire un corner, au poteau de corner à la gauche des Saints. La balle arrive au second poteau et Sol Bamba, défenseur ivoirien de Leicester, monte ni plus ni moins sur Rickie Lambert, l’attaquant de Southampton venu défendre à l’occasion. La balle arrive tranquillement sur la tête de ce dernier qui ne peut bouger. La malchance y sera aussi pour beaucoup puisque le ballon atterrit directement sur le crâne de l’attaquant et finit sa course en pleine lucarne. Lambert ne pouvait rien, le gardien ne peut stopper la balle et 3-1 pour Leicester, l’arbitre n’ayant pas sifflé la faute pourtant bien présente. Southampton revient après la pelouse avec un goût amer. Ils veulent être vengés et domineront la seconde période. L’attaquant anglais David Connolly réduira la marque d’une tête au second poteau. Lallana aura par la suite deux balles d’égalisation au bout du pied (deux face à face) mais il les manquera (enfin c’est surtout Schmeichel qui va chercher les deux). Victoire un peu injuste mais victoire quand même pour Leicester. Ils ont su profiter du mauvais début de match de Southampton. Un même Southampton, qui se sent forcément un peu volé, tant on peut remettre en cause leur troisième but. Première contre-performance de Southampton, mais rien de bien inquiétant …

Marvin Emnes continue sur son incroyable lancée de 7 buts en 7 matchs toutes compétitions confondues

 Middlesbrough rencontre dans son Riverside Stadium au même moment Coventry City. Boro est sans doute l’une des belles surprises pour le moment. L’équipe de Tony Mowbray réalise un très bon début de saison, aussi surprenant que sympathique avec une équipe qui répond enfin aux attentes et à son statut. En face c’est Coventry auteur d’un mauvais début de saison. Ils n’ont pour le moment qu’un seul point et la course au maintien avec Doncaster et les autres s’annoncent intense. C’est en tout cas un déplacement compliqué pour les Skyblues. Et Borough va faire parler son collectif si je puis dire et son statut dès la 21ème minute, avec un but du maintenant inévitable Marvin Emnes. C’est simplement son 7ème but de la saison en … 7 matchs. Très bonnes statistiques pour un joueur qui prend une autre dimension sous les ordres de Tony Mowbray et qui pourrait bien rejoindre la Premier League si un club se montrait intéressé. 1-0 en tout cas pour Middlesbrough logique puisque ces derniers dominent pour l’instant le match. Coventry ressort des vestiaires avec la ferme intention de revenir au score et d’arraché un bon point à l’extérieur. Et ça se voit dans le jeu puisque les Skyblues auront quelques belles occasions. Quelques belles occasions avant d’égaliser, but marqué par l’attaquant au nom imprononçable Lukas Jutkiewicz d’une belle frappe de l’entrée de la surface. Boro se met à repousser pour arracher la victoire, que ce soit sur le terrain ou dans le coaching (entrées d’un attaquant et d’un milieu offensif mais rien n’y fait. Middlesbrough ne marquera et nul entre les deux équipes. Borough regrettera de s’être reposer sur un maigre 1-0 et donc de devoir concéder le nul alors qu’ils ont globalement dominé le match, alors que Coventry pourra être fier de ce nul certes, mais aussi d’avoir su contenir les poussées offensives de Boro après leur égalisation.

Darius Henderson n’a pas réussi a trouvé le chemin des filets, malgré plusieurs tentatives

Barnsley se déplace à Londres, plus précisément au New Dean pour y rencontrer Millwall. Les locaux ont réalisé un bon début de saison mais restent sur une défaite et compte sur ce match pour se relancer alors qu’ils sont favoris. Favoris contre Barnsley, un club très discret, auteur d’un début de saison mauvais mais vainqueur la semaine dernière. Les deux équipes sont donc dans une forme littéralement opposé et ce match promet. Millwall dominera tout le match, se créant de nombreuses occasions (15 frappes, 10 cadrées) Mais Luke Steele, le gardien de Barnsley est dans un bon jour et arrêtera toutes ces occasions, notamment deux très chaude, face à Darius Henderson tout d’abord puis James McQuoid, aligné au côté du précédents Henderson en pointe. Score nul et vierge donc, dans un match pourtant très animé et rythmé. Barnsley repart heureux avec un point. Quant à Millwall, ils ne peuvent qu’être déçus de cette contre-performance. Dans le jeu, ça va mieux, mais devant les cages ce n’est toujours pas ça. Ils ne devront pas perdre des points aussi bêtement plus longtemps, sous peine d’être largué et donc exclu du train de tête qui devrait passer la vitesse supérieur d’ici peu.

Nwankwo Kanu est encore et toujours là

Dernier match du samedi, c’est Cardiff City qui va au Fratton Park pour y défier Portsmouth. Bien que Cardiff soit en valeur intrinsèque supérieur, les deux équipes ont réalisé un début de saison presque semblable. Deux bons débuts de saison, Pompey se retrouve à sa place dans le TOP 10 alors que Cardiff se trouve un peu en-dessous du train de tête, mais rien de bien grave pour le moment. Les deux équipes alignent logiquement leur équipe type, le match risque ainsi d’être intéressant mais serré. La première mi-temps sera très équilibré entre les deux équipes, aucunes d’elles n’ayant su faire la différence mentalement ou au tableau d’affichage. Il faudra attendre la dernière demi-heure pour voir du mouvement, que ce soit du banc de touche ou au tableau d’affichage. Les deux équipes font rentrer un attaquant pour forcer la décision, le match restant toujours très serré dans tous les domaines. C’est finalement un défenseur, Andrew Taylor qui ouvre la marque pour Cardiff et débloque la situation à la 71ème minute. Mais Pompey a des ressources et compte bien s’en servir. Après Benjani , c’est Kanu qui rentre à la 76ème minute. Coaching payant de la part de Steve Cotterill puisqu’à la 80ème minute, alors qu’on semblait se dirigeait vers une vers 0-1 de Cardiff, Nwankwo Kanu égalise à 1 partout. L’ex-Gunner qui n’est plus à présenter profite de son placement et de sa finition légendaire pour égaliser et ramener un point aux siens. Nul donc entre ces deux équipes. Elles pourront se satisfaire du résultat, le match ayant été parfaitement équilibré. Cardiff  espérait tout de même sans doute mieux …

Kevin Nolan marque encore et West Ham continue sur sa belle lancé

West Ham United se déplace ce dimanche au City Ground de Nottingham Forest. Second choc de cette 4ème journée avec Leicester – Southampton, entre deux équipes qui jouent la montée en Premier League. Nottingham Forest est une équipe jeune et ambitieuse, qui manque l’ascension en 1ère division de peu depuis quelques années. Le licenciement du très bon Billy Davies est sans doute une des causes du mauvais départ pris par les hommes de l’ancien sélectionneur national Steve McClaren. Face à eux, c’est un West Ham logique annoncé comme vainqueur final tat leur effectif semble supérieur à celui des autres. Il est en plus mixte, plein d’expérience mais aussi de jeunesse et de fougue, e tout entraîner par un homme qui a déjà connu cette situation, l’ancien coach de Blackburn Sam Allardyce. West Ham est en tout cas favori aujourd’hui mais vont-ils réussir à tenir leur rang ? C’est bien West Ham qui ouvre la marque à la 21ème minute. Luke Chambers, le très bon défenseur central de Forest pousse la balle au fond de ses propres filets et 0-1 pour les visiteurs. Quelques minutes plus tard, Kévin Nolan doublera la mise pour sa nouvelle équipe, dont il a été nommé capitaine par son ancien mentor à Bolton, Allardyce. Et 1, et 2, et 3-0 même. A la 31ème minute, Carlton Cole marque et augmente encore un peu plus l’avantage de son équipe, un avantage qui semble insurmontable pour Forest. Et pourtant … Et pourtant Nottingham se crée de belles occasion en seconde période, et l’américain Robbie Findley réduit l’avantage de West à 3-1. Mais c’est déjà la 70ème minute et ça semble trop juste niveau temps. Surtout qu’à la 77ème minute, le défenseur Hammers Winston Reid réduit en poussière les espoirs de Forest, en marquant le 4ème but synonyme de victoire pour West Ham. Une victoire qui apparemment tourne à la démonstration. Mais Nottinghama statistiquement dominé ce match et regrettera de ne pas avoir fait mieux devant. Grosse prestation de West Ham en tout cas, qui semble avoir trouvé son rythme de croisière, et qui ne se laisse plus prier devant avec une belle finition. Une saison Newcastleesque ? C’est tout ce qu’on leur souhaite.

 

Adam Rooney, arrivé en provenance d’Inverness en Ecosse, semble avoir trouvé ses marques à Birmingham

  Dernier match de cette 4ème journée haute en couleur, c’est Watford qui reçoit dans son charmant mais particulier Vicarage Road (plus ici : http://ukgrounds.tumblr.com/post/9388813902/watford ) Birmingham City. Deux équipes aux objectifs opposé mais qui vont se menaient une lutte sans merci. D’un côté, on a le Watford de Sean Dyche qui ont peu le dire a du mal, beaucoup de mal (el départ de Danny Graham pour Swansea y est surement pour beaucoup) et de l’autre, le Birmingham européen de Chris Hughton (https://mypremierleague.wordpress.com/2011/08/25/an-european-journey-episode-6/ ) par encore lancé par rapport aux objectifs annoncés : les play-offs voire la montée. Deux équipes en mauvaise forme qui veulent s’adjuger la victoire. Et c’est Birmingham City qui ouvre le score, grâce à Adam Rooney, qui pourrait être la révélation en Angleterre s’il s’intègre bien à Birmingham (il vient d’arriver). Il faudra attendre les 10 dernières minutes du match pour revoir des buts. C’est tout d’abord le jeune attaquant Hornet Marvin Sordell qui égalise pour les siens. Alors qu’on se dirige vers un partage des points, Birmingham marque un deuxième but, marqué par l’autre attaquant du club Chris Wood à la 88ème minute. Victoire de Birmingham… Ah non, j’oubliais l’erreur de relâchement de la défense des Blues, et ce but marqué de la tête dans les tout derniers instants d’un match passionnant par le défenseur de Watford Martin Taylor. Nul entre ces deux équipes, un nul logique. Watford pourra être content de ce point pris et de sa performance, alors que Birmingham regrettera de n’avoir pas su totalement dominer et gagner ce match bien mouvementé. Les deux équipes restent ainsi côte à côte au classement, Birmingham ayant tout de même joué un match en moins (Europa League oblige).

31 buts marqués, soit en moyenne 2,58 buts/match et au classement, après 5 journées, on a :

Source : Skysports

League One & Two : ce qu’il faut retenir :

League One :

Iain Turner, gardien, auteur d’un but. Rare pour être signalé …

 En League One, on retiendra la victoire de MK Dons qui continue sur sa superbe lancée malgré le départ du buteur Sam Baldock pour West Ham. Victoire 1-0 face à Stevenage, but de Charlie McDonald tout juste arrivé pour remplacer … Baldock. Autre victoire importante, c’est celle de Sheffield Wednesday 3-2 face à Scunthope, avec un doublé du très prometteur Gary Madine (19 ans, attaquant de pointe, ex-Carlisle). Beaucoup de but et satisfaction pour Sheffield, alors que Scunthorpe pointe maintenant à la 20ème place, ayant hérité d’un début de championnat compliqué face à de grosses équipes. Preston North End continue sa série et gagne 2-0 Notts County, avec un but de Iain Turner le … gardien de but (long dégagement) ! (plus ici : http://www.pnefc.net/page/NewsDetail/0,,10362~2434606,00.html ) Victoire toujours, c’est Sheffield United qui l’emporte 1-0 chez Yeovil Town alors que Brentford concède sa deuxième défaite, 0-2 à domicile contre Tranmere. Huddersfield déroule, 3-0 à la maison contre Wycombe Wanderers (doublé d’Alan Lee, ex- Crystal Palace). Colchester l’emporte brillamment 4-1 sur Oldham avec un doublé d’Anthony Wordsworth, le jeune attaquant de 22 ans du club. Charlton l’emporte aussi 1-2 chez Bury, but marqué par Jackson et Hayes (deux attaquants) contre un but de Ryan Lowe pour Bury (encore !). Wallsall l’emporte 0-2 à Bournemouth, auteur d’une saison prometteuse l’année dernière mais qui ne confirma pour le moment pas. Chesterfield ne gagne toujours pas avec une défaite 1-2 chez Exeter (qui a joué Liverpool en milieu de semaine, défaite 1-3 à domicile). Hartlepool sort vainqueur de son duel face à Rochdale, victoire 1-3 (doublé de James Poole) alors que Leyton Orient poursuit sa triste série avec maintenant 5 défaites en 5 matchs, cette fois-ci 1-2 à domicile contre Carlisle.

Classement après 5 journées :

Source : Skysports

 

League Two :

 

Morecambe, la surprise du chef ?

En League Two, on retiendra tout d’abord la victoire de Rotherham United, qui continue de gagner malgré le départ d’Adam le Fondre pour Reading. Victoire qui plus est 3-0 sur Gillingham. Victoire aussi de Morecambe 0-2 chez Northampton, un Morecambe qui étonne et qui réalise un très bon parcours pour le moment. Défaite pour Crawley, la première de la saison pour le promu. Une lourde défaite 3-1 chez Cheltenham, équipe plutôt moyenne. Une contre-performance pour les Red Devils qui stoppe ainsi une incroyable série de 44 matchs sans défaite pour Crawley. Autre défaite, c’est celle de l’AFC Wimbledon, sèchement battu 4-0 chez Macclesfield Town. Surprenant. Match nul 1-1 de Dag & Red qui recevait Torquay, et victoire de Southend 3-2 chez Port Vale malgré le doublé de Doug Loft, les deux équipes sont ainsi côte à côte au classement. Le match se terminera d’ailleurs en bagarre. Oxford City concède le nul  à domicile face à Aldershot malgré un superbe but de James Constable (l’attaquant vedette d’Oxford). Bristol Rovers déçoit et concède le nul 0-0 à domicile face à une équipe d’Hereford pourtant bien inférieur. Shrewsbury Town bat le Swindon Town de Paolo Di Canio 2-1. Victoire d’Accrington Stanley sur Burton 2-1, étonnant aussi tant Burton tournait bien ces temps-ci (très bon rendement de la recrue achetée à Port Vale Justin Richards, qui marque d’ailleurs encore le but face à Accrington), et de Bradford City 4-2 sur Barnet (doublé de James Hanson pour Bradford, doublé d’Izale McLeod pour Barnet notamment). Pour finir, Plymouth Argyle ne gagne malheureusement toujours pas et inquiète déjà après 5 journées seulement. Défaite cette fois-ci 0-1 à domicile contre Crewe Alexandra.

Classement après 5 journées :

Source : Skysports

 

Merci d’avoir lu cet article. N’hésitez pas à voter (en haut de la page avec les étoiles) et à laisser un commentaire juste en-dessous. Encore merci et rendez-vous au prochain épisode.

Advertisements

Une réflexion sur “5ème Journée du Npower Championship : Review

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s