Premier League : Day 1 Preview


MyPremierLeague vous propose la présentation de la Première Journée de Premier League qui sera disputée demain Samedi, Dimanche (deux matchs) et Lundi (un match). Cette présentation sera plus longue qu’à l’avenir puisqu’elle servira dans le même temps à exposer les différents objectifs et moyens des clubs en question. Suite aux émeutes à Londres et plus particulièrement vers Tottenham, seul le match des Spurs face à Everton a été annulé pour des raisons évidentes de sécurité.

Vous pouvez retrouver la présentation du match QPR-Bolton ici tandis que les présentations de Newcastle-Arsenal, West Brom-Man. United et Man.City-Swansea sont à venir

Le Programme:

Samedi 13 Aout

Blackburn Rovers 16:00 Wolverhampton Wanderers

Fulham 16:00 Aston Villa

Liverpool 16:00 Sunderland

Queens Park Rangers 16:00 Bolton Wanderers

Tottenham Hotspur PSTP Everton

Wigan Athletic 16:00 Norwich City

Newcastle United 18:30 Arsenal

Dimanche 14 Aout

Stoke City 14:30 Chelsea

West Bromwich Albion 17:00 Manchester United

Lundi 15 Aout

Manchester City 21:00Swansea City

Voilà les Previews de Blackburn-Wolverhampton, Wigan-Norwich, Fulham-Aston Villa et Stoke City-Chelsea

Blackburn Rovers – Wolverhampton Wanderers, Samedi 13 Aout à 16h

Seulement 3 mois après la confrontation décisive entre les deux équipes où suite à la réduction du score de Stephen Hunt à 2-3 après que Wolverhampton ait été mené 0-3, le club de la Black Country (région industrielle minière de l’Angleterre) s’était finalement maintenu à la différence de buts.

Wolves et Rovers lors du match capital en Mai dernier

Blackburn entame sa première saison entière de l’ère Venky’s, ce rachat par un consortium trouble d’hommes d’affaires Indiens à la tête du leader sur le marché du Poulet et dirigé par une femme qui s’était déjà faite remarquer par des déclarations pour le moins comiques sur la marche à suivre pour amener le club en Ligue des Champions (au menu, licenciement inexpliqué de Sam Allardyce au profit d’un manager « plus ambitieux » qui se révèlera finalement être… son adjoint inexpérimenté ; mais également la promesse d’un budget de 5m lors du mercato hivernal pour accrocher la C1). Outre les rumeurs inquiétantes liant l’activité de Venky’s à l’agence de joueurs Kentaro (pouvant à  terme se servir de Blackburn comme vitrine pour les joueurs… afin de faire gonfler le montant de leur transfert… et par la même les commissions touchées par les obscurs agents de joueurs), Blackburn a plutôt bien géré son mercato d’été avec les arrivées du milieu serbe Radoslav Petrovic (£3m) décrit comme mobile, percutant et disposant d’une qualité de passe et d’une activité intéressante de Box-to-Box ; mais aussi celle de David Goodwillie le meilleur jeune du championnat Ecossais avec 18 buts pour Dundee, décrit comme plein de qualités devant le but, bon finisseur et capable de marquer de toutes les surfaces de contact possible et dans toutes les positions. En revanche rien de guère étonnant à voir l’arrivée de Myles Anderson d’Aberdeen qui n’est autre que… le fils de Jerome Anderson, observateur proche de Venky’s… Phil Jones a fait ses bagages pour MU ainsi que Keith Andrews pour Ipswich Town et Nikola Kalinic pour le Dnipro Dnipropetrovsk tandis que Samba a été annoncé à Tottenham et Arsenal durant l’été.

Le plus préoccupant reste d’observer l’évolution tactique (et pas dans le bon sens) du Blackburn d’Allardyce, redoutable équipe imposant un impact physique ainsi qu’une rigueur tactique empêchant les équipes adverses de développer du jeu entre les lignes regroupées des Rovers ; et celui mené par Kean, sans réel équilibre ni envie depuis le départ du mentor Big Sam. L’objectif de Blackburn est peu clair, Kean s’attend certainement à jouer la première partie de tableau tandis qu’en tant qu’observateurs extérieurs, le club Champion d’Angleterre en 1995 à l’époque du duo Shearer-Sutton semble un des favoris à la descente cette saison. Les fans de Blackburn peuvent en revanche compter sur des joueurs comme Olsson, Hoilett, Nzonzi, Formica et Goodwillie qui seront désireux de se montrer et qui devront vraisemblablement faire partie des meilleurs éléments des Rovers cette saison.

Ryan Nelsen sera absent demain, pas encore remis d’une opération du genou ; Samba est très incertain après une blessure à l’aine tandis que Petrovic est engagé dans une course contre la montre pour faire valider son Visa avant ce soir (date butoir pour la rencontre de demain).

Equipe probable : Robinson, Salgado, Samba ©, Givet, Olsson, Nzonzi, Pedersen, Emerton, Formica, Hoilett, Roberts.

La deuxième saison d’un promu est souvent la plus difficile puisque l’élan de la montée s’est évaporé ; Wolverhampton a eu énormément de difficulté à gagner des matchs la saison dernière mais s’est sauvé grâce à ses victoires contre des grosses équipes (City, Liverpool, Chelsea et Manchester United) à défaut de dominer réellement les concurrents directs. Mick McCarthy a donc attaqué le chantier de la défense qui a été le point faible des Wolves depuis deux saisons en faisant venir l’excellent Roger Johnson qui sortait de deux saisons remarquables à Birmingham, disputant tous les matchs (comme par le passé à Cardiff) et en s’établissant comme une valeur sure du Championnat dans les duels et dans les airs. Il a été nommé sans surprise Capitaine par Mick McCarthy, récupérant le brassard à Karl Henry qui est habituellement blessé lorsqu’il n’est pas suspendu. L’ancien désastreux manager de Sunderland (3 victoires en 2005-2006) a également fait venir Jamie O’Hara après un prêt concluant, l’ancien joueur de Portsmouth (également prêté là bas par Tottenham en 2010) amènera sa qualité technique sur coups de pieds arrêtés notamment avec son excellent pied gauche. Wolverhampton a également obtenu la signature de Dorius de Vries, libre de contrat à Swansea, qui sera mis en concurrence avec Wayne Hennessey comme c’était déjà le cas avec l’américain Hannemahn dont la fin de séjour à Wolverhampton n’aura vraiment pas été à son avantage entre blessures, méforme et perte définitive de sa place au profit du jeune Gallois.

L’objectif de cette saison pour Wolverhampton sera de ne pas se faire peur vis à vis de la relégation, être plus régulier contre toutes les équipes et viser le ventre mou, ce qui serait déjà un bel aboutissement pour ce club parmi les mieux gérés d’Angleterre (près de 10m de profit chaque saison et exempt de dettes).

Doyle, touché au genou avec la sélection du Trèfle est incertain tandis que Kightly (l’éternel espoir pas épargné par les blessures ces dernières années), Ebanks-Blake (le buteur de la première partie de saison dernière) et Kevin Foley (le latéral ) ont repris l’entraînement cette semaine mais ne devraient pas figurer sur la feuille de match. O’Hara et la star Jarvis apellé en sélection Anglaise dans le courant de la saison passée devraient disputer cette rencontre après des soucis d’aine plus tôt en pré-saison.

Equipe probable: Hennessy, Stearman, Berra, Johnson ©, Elokobi, Henry, Hunt, O’Hara, Jarvis, Doyle, Fletcher.

Wigan Athletic vs Norwich City, Samedi 13 Aout 2011 à 16h

Comme la saison dernière, Wigan Athletic reçoit un promu en ouverture du Championnat

Scène de liesse au Brittania Stadium où Wigan a assuré son maintien en Mai dernier

Après avoir échappé à la descente de justesse en fin de saison dernière grâce à des victoires capitales contre West Ham (entérinant la relégation des Hammers dans le même temps) et à Stoke City grâce à un des très rares buts inscrits de la tête par un Latic (Hugo Rodallega) la saison dernière, le Wigan Athletic de Roberto Martinez tentera de commencer la saison 2011-2012 sur des bases diamétralement opposées à la saison précédente avec ces deux défaites initiales au JJB Stadium contre Blackpool (0-4) et Chelsea (0-6). Pour cela le club de Dave Whelan (fondateur de la chaine de magasins de Sport JJB) a obtenu la signature définitive de son meilleur joueur la saison passée, le gardien Omani Ali Al-Habsi qui n’était que prêté par le rival de Bolton mais qui s’était établi comme un des tous meilleurs portiers de l’édition 2011. Dave Jones a également signé, ancien joueur de Wolverhampton, il s’était illustré en inscrivant un coup franc incroyable contre Stoke City lors de la première journée de Premier League. Il arrive libre de contrat. Charles N’Zogbia est parti comme annoncé depuis quelques mois, il a rejoint à Aston Villa (£9,5m) McLeish qui voulait déjà le faire venir à Birmingham l’été dernier. Tom Cleverley est retourné à Manchester United après un prêt globalement très concluant et prometteur.

Au niveau des arrivées on attendait un défenseur puisque la défense a à l’instar de Wolverhampton, été le point faible des Latics la saison dernière, illustrée par les peu rassurants frères Caldwell. Toujours rien dans ce domaine pour l’instant tandis que la promotion interne devrait primer sur des nouvelles dépenses dans le compartiment offensif après les échecs de Mauro Boselli (£6,5m et prêté à Estudiantes pour une saison entière) et Franco Di Santo (£3m) qui ont totalisé deux buts à eux deux la saison dernlère. Victor Moses, grand espoir Britannique (Egalement éligible avec les Eagles du Nigéria) dans l’ombre de N’Zogbia et couvé par Martinez après son arrivée forcée de Crystal Palace (Crystal Palace était dans le rouge financièrement et avait vu s’être infligé 10pts de pénalité) devrait prendre de l’importance tout comme Connor Sammon arrivé de Kilmarnock l’hiver dernier après 14 buts en 22 matchs avec Killie et qui avait pris ses marques ces 6 derniers mois (avec un but capital contre West Ham notamment, permettant de revenir à 2-2).

Wigan qui rencontre les 3 promus lors des 3 premières journées voudra se servir de ces matchs pour tenter de lancer correctement sa saison en vue d’objectifs ambitieux à terme posés par le prometteur Roberto Martinez.

L’excellent James McCarthy n’a que 10% de chances de disputer la rencontre selon le manager Espagnol après un souci de genou survenu en pré-saison, Antolin Alcaraz le Player’s Player of the Year 2011 qui a atteint la finale de la Copa America avec le Paraguay s’est vu octroyé quelques jours de repos supplémentaires. En revanche Hugo Rodallega qui a également participé à la Copa America avec la Colombie devrait figurer sur le front de l’attaque.

Equipe probable: Al Habsi, Caldwell, Boyce, Figueroa, Gohouri, Watson, Moses, Diame, McArthur, Rodallega, Sammon.

Norwich City fêtant la promotion en Premier League pour leur retour dans l'élite après 6 ans d'absence

Comment passer d’un cuisant revers 1-7 à domicile contre Colchester United en ouverture de la saison de League One 2010 à la Premier League en l’espace de deux saisons ? Demandez à Alan Bowkett le président de Norwich City qui a décidé à l’époque de couper la tête de son manager chauve Bryan Gunn pour y installer à sa place le manager de… Colchester United Paul Lambert, ancien Champion d’Europe avec Dortmund en 1997. Un pari qui peut effectivement être considéré gagnant même si il apparaissait peut être précipité sur le moment avec ces deux promotions consécutives avec la manière de League One en Championship en 2010 (Champion avec 95 points, 29 victoires en 46 matchs et 89 buts inscrits) puis de Championship en Premierleague par le biais des deux premières places s’il vous plait (2nd avec 84 points, 23 victoires en 46 matchs et 83 buts inscrits, meilleure attaque de la division) grâce à un collectif soudé et un jeu agréable a regarder mettant en valeur des individualités comme Grant Holt (24+21 buts en deux saisons), le gardien John Ruddy ou les milieux Wes Hoolahan (10 buts et une touche technique qui ne passera pas inapercue en Premier League) et Simeon Jackson (13 buts la saison passée).

Le manager Ecossais de 41 ans a fait venir Bradley Johnson à la frappe de mule, en fin de contrat à Leeds United, le buteur Anthony Pillkington d’Huddersfield Town (£2m), Steve Morrisson le buteur de Millwall (35 buts en deux saisons), Kyle Naughton en prêt de Tottenham ainsi que Ritchie de Laet également en prêt de Manchester United, les deux joueurs devraient évoluer sur les couloirs (droite et gauche respectivement) de la défense. James Vaughan dont la carrière est au point mort depuis une demi-douzaine d’années et son but inscrit à 16 ans et 270 jours à Everton en 2005 a également rejoint les Canaries après deux prêts corrects à Crystal Palace (pari de taille, £2,8m). Norwich a également recruté le feu follet de Brighton & HA Elliott Bennet, redoutable passeur avec une vitesse et une capacité à déborder facilement.

L’objectif de Norwich City cette saison sera de trouver le compromis entre faire du jeu à Carrow Road et obtenir régulièrement des résultats vitaux pour le maintien.

Paul Lambert espère que Andy Crofts (touché à la cheville) et le latéral Russell Martin (touché lui au mollet) seront rétablis à temps pour ce match tandis que James Vaughan et le défenseur central Elliott Ward sont définitivement out, tous deux touchés au genou.

Anthony Pillkington devrait commencer la rencontre sur le banc après avoir repris récemment suite à une blessure à la cheville

Equipe probable: Ruddy, Naughton, Whitbread, De Laet, Tierney, Bennett, Johnson, Hoolahan, Surman, Holt, Morison.

Fulham – Aston Villa, Samedi 13 Aout à 16h

Fulham a commencé sa saison assez tôt suite à sa participation à l’Europa League (voir entrée récente) et devrait avoir un rythme et une dynamique de plus qui pourrait l’avantager en ce début de saison avant de certainement en payer le prix tard dans la saison avec certainement une fatigue et des blessures à prévoir en deuxième partie de saison. Fulham a les moyens de réaliser une bonne saison et de finir dans la première moitié de tableau, après que Hughes ait consolidé les excellentes bases posées par Roy Hodgson avec des résultats probants notamment en deuxième partie de saison à l’extérieur où Fulham a remporté plusieurs belles victoires. Martin Jol a remplacé le peu enviable Mark Hughes qui a retourné sa veste en espérant obtenir un poste à Aston Villa, Chelsea ou ailleurs (et qui se retrouve sans club à l’heure actuelle) en cassant son contrat avec Fulham (une clause présente dans son contrat). Et le manager Hollandais a pour l’instant le privilège de pouvoir travailler avec un groupe soudé qui engrange du vécu depuis les incroyables aventures des dernières saisons (The Great Escape en 2008, la finale de Coupe d’Europe en 2010) et qui n’a pas perdu en quantité ni en qualité ; Hangeland-Hughes symbolisant cette stabilité défensive notamment dans les airs où cette excellente charnière a concédé le moins de buts sur coups de pieds arrêtés de la division mais aussi Danny Murphy et son activité de relance et de récupération (5 joueurs ont réussi plus de tacles que lui la saison dernière). Jol récupère Bobby Zamora longuement blessé à la jambe la saison dernière, tout comme Damien Duff ou Clinton Dempsey qui se sont montrés à leur avantage lors de cette pré-saison Européeene, s’ajoutant aux forces déjà en présence comme Etuhu, Schwazer, Simon Davies et Moussa Dembele, Andy Johnson. L’arrivée de John Arne Riise pour se relancer (et retrouver son frère Bjorn) ne fera qu’ajouter de la qualité à cette équipe qui promet d’être un gros morceau cette saison notamment à domicile et maintenant également à l’extérieur a moins qu’un nouveau parcours Européen amène les Whites a concentrer leurs forces sur l’Europa League comme en 2010. A noter que les Cottagers ont maintenant également des arguments à faire valoir du côté des jeunes avec Kerim Frei, Matthew Briggs et Lauri Dalla Valle.

Martin Jol sera privé de Simon Davies et Bjorn Helge Riise mais Moussa Dembele sera en revanche dans le groupe.

Equipe probable: Schwarzer ; Briggs, Hughes, Hangeland, Riise ; Duff, Etuhu, Murphy, Dempsey ; Zamora, Johnson

McLeish en face d'une montagne à gravir: obtenir l’adhésion des fans d'Aston Villa après deux relégations et une victoire en League Cup en 3 ans chez l'ennemi juré

Du côté d’Aston Villa, si le calendrier de début de saison n’est pas à priori insurmontable avec seulement deux equipes du top 6 lors des premiers 11 matchs et un match contre Manchester City programmé pour début Octobre ; c’est en revanche sur le manager roux des Villans que tous les regards, observateurs et surtout fans, vont se pencher. En effet, après la nomination curieuse de Gérard Houiller pour remplacé le déflecteur Martin O’Neill en conflit avec Randy Lerner sur la politique sportive du club (ventes de Barry et Milner) ; Villa et son homme d’affaires Américain se sont fendus d’une nomination qui en a déplu plus d’un en allant chercher l’ancien manager du rival absolu de Birmingham City. McLeish et sa réputation d’adepte de l’ambitieuse tactique du 4-5-1 et de son attirant pendant du kick&rush n’aura donc pas le droit à la moindre erreur, les fans ont eu l’occasion d’exprimer suffisamment clairement leur opinion sur cette nomination avec des tags au centre d’entraînement et des menaces de manifestations mi-Juin. Sportivement Ashley Young (£19,6m) et Stewart Downing (£20m) ont quitté Aston Villa pour Manchester United et Liverpool respectivement, eux qui ont été présents sur 31 buts des Villans la saison dernière (assists et buts).

Ces deux transferts ont  débloqué des fonds pour faire venir Charles N’Zogbia (voir plus haut) et Shay Given, doublure de Joe Hart à Manchester City remplacant Brad Friedel qui a signé deux ans à Tottenham, âgé de 40 ans. Alex McLeish pourra s’appuyer sur les forces déjà en présence, des joueurs confirmés comme ne nouveau #9 Darren Bent (recruté l’hiver dernier pour £18+6m) ou Stylian Petrov ou sur les jeunes Mark Albrighton qui devrait profiter du départ de Downing pour s’imposer à droite (où à gauche), Barry Bannan et sa science du jeu long et sa qualité de passe, Ciaran Clark le polyvalent défenseur Irlandais ainsi que Fabian Delph le talentueux milieu de poche ou encore Nathan Delfouneso prêté à Bunrley l’année dernière sont autant des atouts pour l’avenir que des illustrations de la productivité brillant centre de formation d’Aston Villa

Les fans de Villa ont chaleureusement souhaité la bienvenue à Alex McLeish mi-Juin. Lire "la pourriture aux nez bleu n'est pas la bienvenue"

Il reste tout de même des incertitudes mêlant le sportif et l’extra sportif, comme par exemple au niveau de la discipline qui a régulièrement été remise en question avec les nombreuses soirées beuveries menées par James Collins et Richard Dunne, qui constituent à eux deux l’illustration de la saison mitigée de Villa la saison dernière ; irréguliers malgré leur potentiel déjà démontré et avec une hygiène de vie relativement discutable les derniers mois. Stephen Ireland constitue une nouvelle interrogation, McLeish saura t’il trouver les mots pour relancer le fantasque Irlandais en perdition depuis le départ de Hughes de Manchester City où il avait été brillant en 2009 avec ses 15 buts en 15 passes décisives ?

L’objectif de cette saison semble être le ventre mou, Villa n’a pas les moyens de décrocher une place Européeene que ce soit sportivement avec des lacunes (les latéraux par exemple) où financières avec Randy Lerner qui a décidé de serrer provisoirement les cordons de la bourse après avoir déjà investi £206m dans le club.

McLeish aura finalement bien à sa disposition Darren Bent, James Collins et Fabian Delph longtemps incertains tandis que Given, Dunne, Bannan et Clark sont revenus indemnes de la fenêtre Internationale.

Equipe probable : Given ; Young, Dunne, Collins, Warnock ; Petrov, Bannan ; N’Zogbia, Albrighton ; Bent, Heskey

Stoke City-Chelsea Dimanche à 14h30

Stoke City a atteint la finale de la FA Cup en 2011

Anthony Pulis a enfin obtenu le soutien et la reconaissance des fans de Stoke City qui étaient relativement hostiles sa nomination en 2006 après un premier passage mitigé entre 2002 et 2005 marqué par des conflits aevc les actionnaires Islandais. Et le moins qu’on puisse dire c’est que ce manager qui n’a jamais été relégué lors des 20 saisons de sa carrière a réussi son projet de faire grandir Stoke City depuis la remontée à l’orée de la saison 2008-2009 en stabilisant l’équipe dans le ventre mou en 3 saisons sans jamais être inquiétée par la relégation. A cela il a ajouté une finale de Cup qui de par la victoire de City déjà qualifié par le biais du Championnat (voir l’entrée sur la Coupe d’Europe) a permis à Stoke City de disputer la Coupe d’Europe. Cette progression remarquable n’est pas vraiment passée inaperçue notamment chez les puristes qui ont régulièrement reproché à Pulis son jeu d’un autre âge basé sur un impact physique, des longs ballons à outrance et l’apport des longues touches de Rory Delap mais preuve est que cela fonctionne.

Pourtant Stoke City arrive à une période charnière où pour franchir encore un palier il faudra ajouter de la variété à son jeu. Après les échecs Tuncay Şanlı et Eidur Gudjohnsen censés amener de la créativité entre les lignes, Pulis s’était attaché les services de Matthew Etherington englué jusqu’au cou avec des monstrueuses dettes de jeu contractées à Londres lorsqu’il évoluait à West Ham en Janvier 2009 puis plus récemment, ce grand ami de Sir Alex avait fait venir Jermaine Pennant, ancien grand espoir brittanique. Et le moins qu’on puisse dire c’est que le Gallois a eu du nez en faisant venir ces deux joueurs qui, relancés, ont été des atouts remarquables pour Stoke City cette saison avec leurs débordements et leurs centres millimétrés pour une autre recrue, Kenwyne Jones. Malgré les echecs des pistes Scott Dann et Carlton Cole ou Cameron Jerome, Stoke City dispose d’une base  défensive solide. Tony Pulis n’a fait qu’ajouter des doublures à son effectif avec les venues de Matthew Upson et de Jonathan Woodgate censés offrir des solutions supplémentaires en cas de blessures de Ryan Shawcross et Robert Huth les deux rugeux mais solides défenseurs des Potters alignés devant l’excellent Bosno-Canadien Asmir Begovic. A noter également l’apport de Jon Walters totalement épanoui à Stoke tout comme Kenwyne Jones qui évolue désormais dans une équipe au jeu taillé pour le sien.

Actuellement Pulis se retrouve devant un challenge important ; comment faire passer un pallier à cette équipe qui dispose d’un jeu performant à domicile (mais pour combien de temps encore ?) masquant encore les lacunes des Potters à l’extérieur et dans le jeu où sans ses deux wing-wizards cette équipe manque cruellement de vitesse et de créatvité, illustré par exemple par sa faible possession de balle (régulièrement en dessous des 50%). Il serait donc étonnant de voir Stoke accrocher l’Europe par le biais du Championnat tout comme de les voir batailler pour ne pas descendre. Saison de transition donc, pour franchir un palier ou rester une rugueuse équipe de milieu de tableau jamais à l’abri d’une cascade d’éléments défavorables entraînant une descente à un moment donné ; mais une saison qui sera rythmée par un parcours Européen qui en cas de qualification pour les phases de groupes pourrait s’avérer détonnant contre des équipes Européennes totalement à la merci de cette équipe vraiment atypique aux fans complètement frappés dans le plus bruyant stade de Premier League. A retrouver le parcours Européen de Stoke pour l’instant ici.

Pour ce match Tony Pulis est en attente des dernières nouvelles concernant Rory Delap blessé aux Ischios et de Matthew Etherington touché aux côtes

Equipe probable:  Begovic ; Huth, Shawcross, Woodgate, Wilson ; Pennant, Whelan, Delap, Etherington ; Jones, Walters

Chelsea a ramené un nul du Brittania Stadium la saison dernière grâce à une tête plongeante de Drogba (au centre)

Après une pré-saison réussie en Asie avec tous les matchs remportés et un premier trophée, le Barclays Asia Trophy, Chelsea et son nouvel entraîneur André Villas Boas vont commencer les choses sérieuses avec ce déplacement au Brittania Stadium difficilement plus compliqué pour un baptême du feu. Vous retrouverez bientôt sur MyPremierLeague un retour sur la pré-saison de Chelsea et les principaux enseignements à en tirer.

Pour ce match, Ivanovic (touché au mollet), Lampard (enrhumé) et Torres victime de vertiges en Sélection Mardi Soir sont incertains. Daniel Sturridge purgera le premier de ses trois matchs de suspension après son carton rouge bêtement reçu à Bolton face à Manchester City (voir par ailleurs dans le Review de Bolton et Chelsea) tandis que David Luiz touché à la cuisse ne devrait pas prendre part à la rencontre.

Equipe probable : Cech, Bosingwa, Alex, Terry, Cole, Mikel, Ramires, Lampard (ou Malouda), Kalou (ou Anelka), Drogba, Malouda (ou Kalou)

Advertisements

Une réflexion sur “Premier League : Day 1 Preview

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s