1ère journée du Championship : Review


MyPremierLeague vous propose aujourd’hui un zoom sur la première journée de Npower League Championship (D2 anglaise). Très réputé outre-manche et donc très populaire et suivi, ce championnat devrait cette année battre des records de déception, de surprise et surtout de suspens avec pas moins d’une dizaine d’équipes qui visent la montée ou au moins les Play-Offs ( le 3ème affronte le 6ème et le 4ème le 5ème, s’en suit une finale entre les deux vainqueurs à Wembley qui donne au vainqueur final le troisième ticket pour la montée en Premier League). Et la première journée a tenu toutes ses promesses …

Les résultats en long, en large et en travers …

Le Npower championship, un championnat très réputé outre-manche

Cette première journée de Championship a commencé vendredi soir par une affiche assez sympa, Hull City contre Blackpool. Deux anciens pensionnaires de Premier League qui se sont livrés un match très disputé, avec une grosse bataille au milieu et plusieurs belles occasions. C’est finalement  Blackpool, fraîchement relégué qui gagna, 0-1 grâce à un but de Gary Taylor-Fletcher. Du haut de ses 30 ans, ce fut suite à une belle combinaison (un une-deux parfait) sur la droite qu’il envoya une demi-volée dans la lucarne opposée. C’est donc le premier buteur de l’édition 2011-2012. A noter les bonnes performances des deux recrues Tangerines (surnom des joueurs de Blackpool) : Kevin Phillips et Barry Ferguson, d’ailleurs capitaine.

Le programme continua le lendemain. Tout d’abord, ce fut un Coventry – Leicester. Une équipe plutôt limitée côté Coventry contre une multitude de « stars » côté Leicester, auteur d’un mercato très mouvementé. Mais cela va-t-il payer cette année? Là oui en tout cas, puisque que Leicester gagna, un petit 1-0, but marqué par le fraîchement recruté Lee Peltier. Arrière droit, il est jeune et prometteur, notamment grâce à sa polyvalence. Ce match fut marqué notamment par une expulsion dans chacune des 2 équipes.

Plus tard dans la journée, Brighton a affronté dans son tout nouveau stade les Rovers de Doncaster. Un match qui fut intéressant, et très mouvementé avec notamment l’expulsion pour contestation de l’entraineur de Brighton, Gus Poyet. Ce fut tout d’abord Doncaster qui ouvrit la marque, par l’intermédiaire de l’inévitable Billy Sharp. Ce dernier sortit sur blessure, Doncaster subit de suite les poussées adverses dans le jeu. Poussé par un public en forme, Brighton revint d’abord à la marque, grâce à Will Buckley,  recruté cet été à Watford. 7 min de temps additionnel, parfait pour Brighton, ayant l’emprise maintenant totale sur le match. Et ce qui dû arriver arriva. Un second but de Buckley donna la victoire à Brighton, donnant par la même occasion d’énormes regrets à une équipe de Doncaster qui risque de passer une très longue saison …

Tout juste arrivé, Michael Chopra fait déjà mouche

Au même moment, Bristol City, équipe prometteuse qui malheureusement stagne depuis deux-trois ans, affrontait une équipe d’Ipswich revancharde sortant d’une saison très mitigée. Ce même Ipswich qui sort d’un mercato très agité, avec l’arrivée notamment du très bon Michael Chopra de Cardiff. Ipswich ne fit pas de détail. Chopra dès la 13ème minute ouvrit son compteur but. Lee Martin, jeune milieu latéral gauche, doubla la mise, avant que Chopra en mis un deuxième.  Victoire facile d’Ipswich, qui se place donc par la même occasion comme un concurrent sérieux cette année.

Burnley et Watford se faisaient face en même temps. Une équipe de Burnley très intéressante, ayant tout de même perdu Chris Eagles, parti à Bolton contre une équipe de Watford qui risque de passer une année difficile, avec les départs du coach, du sérial buteur Danny Graham pour Swansea, tout juste promu en Premier League, de Will Buckley et de Don Cowie, parti à Cardiff. Une première période assez terne, Watford pris tout de même l’avantage à la 45ème minute, but marqué par le milieu gauche Graig Forsyth. Watford doubla même la mise à la 70ème minute, grâce à Mark Yeates, arrivé de Sheffield. Contrairement à ce que l’on aurait pu penser, le match n’était pas fini ; Burnley, grâce à Charlie Austin, rentré à la mi-temps, se remit dans le match, avant que Keith Treacy, arrivé de Preston, relégué en D3, égalisa et remit Burnley à flot. Super coaching côté Burnley, puisque les deux buteurs sont rentrés en cours de jeu. Rien ne changea jusqu’à la fin du match. Match nul donc entre les deux équipes, dans un match à suspens.

Derby affrontait quant à eux un sérieux candidat, Birmingham City. Les hommes de Chris Hughton ne voulant pas végéter en D2 longtemps, visent la montée dès cette année. Et si la case Play-Offs pouvait être évitée, ce serait encore mieux. Tout démarra bien pour Birmingham, avec un but dès la 19ème minute du défenseur Curtis Davies. Mais ensuite, rien ne se passa comme prévu, avec une égalisation très rapide du numéro 6 de Derby, le défenseur Jason Shackell, avant que l’attaquant Steve Davies finisse le travail et ramène les trois points à Derby. Grosse contre-performance de Birmingham, l’une des seules qu’ils pourront se permettre s’ils veulent remonter en Premier League rapidement …

Emnes à droite, auteur du premier but d’une rencontre à suspens

C’est toujours à 16h que se déroulait le match opposant Middlesborough à Porstmouth, encore deux anciens pensionnaires de Premier League. Porstmouth ayant toujours du mal avec un effectif numériquement limité, c’est Middlesborough qui ouvrit le score,  un but du très prometteur Marvin Emnes. Au retour des vestiaires, c’est  David Norris, arrivé de Scunthorpe, relégué en D3 qui égalisa pour Pompey. Mais quelques minutes plus tard, Boro repris l’avantage d’un but d’Ashley Williams, défenseur qui jouait hier à l’occasion au milieu. 2-1 donc pour Borough, tout semble joué, mais c’était sans compter sur le très bon Luke Varney, qui égalisa à la dernière minute. 2-2 donc, match intense qu’aurait pu gagner chacune des deux équipes.

Nottingham Forest, club anglais légendaire, ont eux affronté au même instant une équipe de Barnsley assez faible, mais qui tient au fil des années en Championship. On pouvait s’attendre à une bonne victoire de Nottingham, assez facile, mais c’était sans compter sur une équipe combative de Barnsley qui tint donc en échec un Nottingham Forest peu inspiré pour la première de Steve McClaren sur le banc des Tricky Trees. C’est le seul match de cette première journée ou il n’y a pas eu de buts.

Crystal Palace allait quant à lui défier le promu Peterborough United sur sa pelouse. Un match intéressant entre deux équipes moyennes de Championship. C’est tout d’abord les Londoniens qui ouvrirent la marque, grâce à leur jeune attaquant Sean Scannell. Mais Grant McCann, milieu de Peterborough, égalisa, avant que David Ball, rentrant en cours de jeu, donne un avantage définitif au tableau d’affichage. Victoire donc pour Peterborough, équipe tout juste promu en Championship, toujours bon à prendre alors que la saison risque surement d’être  longue …

Darius Henderson va-t-il enfin faire une saison pleine à la hauteur de son talent ?

Dernier match de 16h, c’est Reading qui recevait Millwall. Millwall cette équipe principalement connue pour ses fans davantage que pour ses performances footballistiques. Dommage car cette équipe est très prometteuse et pourrait dès cette année titiller les gros et la hiérarchie. C’est d’ailleurs ce même Millwall qui ouvrit la marque, grâce au très bon Darius Henderson, arrivé de Sheffield relégué. Il sort d’une saison complète passée à l’infirmerie dû à une grosse blessure, et aura surement à cœur de rattraper le temps perdu cette année en faisant une bonne campagne 2011-2012, ce qui est plutôt bien parti. C’est son partenaire du jour en attaque, John Marquis, 19 ans, qui marqua le second. Avance de deux buts, ça semble une fois de plus fait mais Reading n’a pas oublié son objectif : la montée. C’est Mathieu Manset le jeune Francais formé au Havre et passé par Hereford United rentré à la 68ème qui marqua deux buts en 3minutes (86ème et 89ème) pour éviter à Reading une grosse déconvenue. Un bon nul donc pour Millwall, moins pour Reading …

Dernier match de la journée, Southampton – Leeds dans le grand St Mary Stadium. Southampton, fraîchement promu, à un projet très ambitieux à court terme, à savoir la montée en PL dans les quelques années. Victoire 3-1 pour les Saints de Southampton dans un match dominé de bout en bout. Une belle démonstration. Zoom sur le match un peu plus bas …

Nolan devrait dès cette année faire remonter West Ham en Premier League

Et pour finir le dernier match de cette première journée se déroulait à Upton Park ce dimanche, entre deux équipes qui visent la montée, deux grosses pointures du Championship : West Ham et Cardiff City. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le match fut disputé, un vrai match à l’anglaise malgré la présence d’un club Gallois. C’est West Ham et leur « dream team » qui devait gagner, et en regardant le match, c’est ce que l’on pouvait penser au vu de la puissance du milieu Hammer sur le papier. Mais c’était sans compter sur un Kenny Miller revenu en Grande- Bretagne après un exil en Turquie qui marqua le but de la victoire pour les visiteurs, but marqué à la dernière minute qui plus est, d’une frappe en pivot du point de penalty que Green ne put qu’effleurer. Victoire donc pour les Gallois de Cardiff, victoire importante face à un sérieux candidat. Les hommes de Sam Allardyce vont devoir se reprendre au plus vite pour éviter une mauvaise surprise …

Pour l’instant, il y a donc eu 31 buts marqués en 12 matchs, soit un ratio de 2, 58 buts /match. Il y a eu un seul match sans but, et 6 équipes ont réalisé un clean-sheet (0 but encaissé).

Zoom sur Southampton – Leeds …

La capitaine Dean Hammond après son but

C’est dans un St Mary Stadium en ébullition pour le retour de leurs protégés en Championship que Leeds United vient défier Southampton. Leeds, club de légende. Ce club au palmarès dont il peut être fier avec 3 coupes d’Europe, 3 titres de champion de première division ou encore une FA Cup et une League Cup. L’ancien club d’Eric Cantona et  de Rio Ferdinand. Un grand club qui s’est perdu au fil des années dans les divisions inférieures mais qui revient bien, avec une promotion en Championship en 2009-2010, et une place au pied des Play-Offs lors de l’édition 2010-2011. Leur objectif pour cette saison est bien-sûr la première partie de tableau mais aussi la bataille pour la montée et les Play-Offs. Leur mercato est par contre pour le moment assez pauvre, avec les départs de trois piliers, Schmeichel (fils de) dans les cages, et Johnson et Kilkenny au milieu. Pour les remplacer, c’est sur l’arrivée de Lonergan dans les cages ainsi que celle du rugueux Michael Brown au milieu que Leeds compte, faible pour le moment. Face à eux les Saints de Southampton, tout juste promu. Oui, les Saints sont de retour en Championship, et pourquoi pas en Premier League d’ ici quelques années puisque c’est bien ce qu’ils visent. Au niveau des arrivées, ils ont recruté le jeune milieu défensif de Chelsea, Jack Cork, et Steven De Ridder, un ailier/attaquant assez rapide tandis que Chamberlain est sur le point/va rejoindre Arsenal …

L’équipe aligné par les locaux sera classique, un 4-4-2. L’inévitable Kelvin Davies toujours dans les cages, un Back4 constitué de Richardson, Fonte, Martin et Harding, formé à …. Leeds. Au milieu, on notera l’absence du français Schneiderlin, placé sur le banc, et de Chamberlain, légèrement blessé en amical. Guly, le capitaine Hammond, Cork et Lallana formeront le milieu, lieu de la bataille. Un milieu très solide avec une touche technique. Un milieu aussi qui jouera essentiellement dans l’axe, laissant les ailes aux deux défenseurs latéraux. En attaque, l’inévitable Rickie Lambert est là (57 buts en deux saisons depuis qu’il est au club), associé à un Conolly  en super forme qui reste sur 4 buts en pré-saison, Barnard étant absent. Côté Leeds, Lonergan est dans les cages. On notera le retour de Patrick Kisnorbo en défense central, véritable patron, absent toute la saison dernière (blessure…). Associé dans l’axe à O’Brien, il sera entouré de Connolly à droite, et O’Dea à gauche. Au milieu l’inévitable Jonathan Howson, capitaine et meneur, est là, avec Michael Brown et un jeune, Clayton. Sur les ailes, ce sont les deux très bon Robert Snodgrass et Max Gradel, respectivement à droite et à gauche. Vous l’aurez compris, Leeds a consolidé son milieu de terrain en jouant en 4-5-1. La consigne offensive sera quant à elle de passer par les ailes, grâce aux capacités de débordements et de provocation des deux jeunes ailiers. Enfin, seul en attaque, ce sera McCormack qui aura la lourde tâche de faire oublier le très bon attaquant argentin Luciano Becchio, blessé.

C’est sous un public en folie que l’arbitre siffle le début du match. Ce dernier est parti et les 22 acteurs vont nous réserver un bon spectacle. Dès le départ, Southampton met le pied sur le ballon et s’installe dans le terrain adverse. Leeds impose de suite un gros duel physique, avec Kisnorbo et Brown qui cassent le jeu. Southampton contrôle bien son début de match bien que la première occasion fut pour Leeds et une superbe demi-volée de Jonny Howson, repoussé par Davies. Southampton va répondre de suite, et c’est le capitaine Dean Hammond qui s’y colle. Il ouvre le score dès la 10ème minute, d’un pétard des 25 mètres du gauche. Lonergan est sur la trajectoire mais ne peut rien, 1-0 pour les locaux sur leur première occasion. Southampton reste bien regroupé et domine assez facilement, ayant d’ailleurs la possession du ballon (58-42). Leeds va tenter de répondre et va reprendre le ballon, grâce à Howson notamment, toujours très précieux dans l’entrejeu des Peacock. Mais la défense des Saints reste bien en place, et grâce à Lallana, le bloc équipe ressort très vite. C’est aussi grâce à lui que les deux milieux centraux vont seulement s’acquitter de leur travail défensif, Lallana assurant l’organisation du jeu, d’où la sérénité défensive des locaux durant tout le match. C’est d’ailleurs ce même joueur qui va doubler la mise. Lambert jouant en pivot, il envoie Lallana qui a fait un appel croisé de la gauche vers la droite. Il efface un défenseur avant de placer du gauche le ballon hors de portée du gardien, à ras du poteau : 2-0. Il manque d’ailleurs juste derrière le but du 3-0.

L’homme de ce match : Adam Lallana

Retour aux vestiaires, 2-0 pour un Southampton très serein et jamais inquiété. Leeds est bousculé derrière, et peu inspiré devant.

Leeds va faire un bon début de seconde période, profitant des espaces entre les deux défenseurs centraux de Soton, pas encore rentré dans la seconde période. Mais c’est pourtant Southampton qui va marquer le prochain but. Suite à un une-deux venue de la gauche, Connolly va, de l’entrée de la surface, placer un plat du pied imparable dans le petit filet de Lonergan. 3-0, c’est plié. Leeds va tenter de réagir par l’intermédiaire de Paynter, rentré en cours de jeu, mais Davies est toujours présent. Quelques changements plus tard, Soton aurait même pu en passer un 4ème. C’est Chaplow qui, d’une superbe frappe du coup du pied/ extérieur qui se dirigeait en pleine lucarne, va obliger Lonergan à se détendre de tout son long pour dévier le ballon sur son poteau. Leeds va tenter grâce de Gradel une ultime fois de revenir mais en vain, la défense de South’ étant toujours très bien placée, sans espace et dans un très bon jour. Grosse performance notamment de Jose Fonte, très précieux dans le jeu aérien mais aussi dans l’anticipation et le placement.  4min de temps additionnel et Southampton qui se dirige vers une très belle victoire et un clean shit. Mais Martin va provoquer un pénalty, d’une main assez limite, très bête. Gradel s’en charge et sauve l’honneur. 3-1 donc et superbe prestation de Southampton, très sûr à tous les niveaux. Une victoire amplement méritée tant ce match fut dominé de bout en bout.

Image représentative : Southampton plane sur ce match, Leeds est KO

Cette victoire laisse présager une bonne saison pour les Saints, tant ils ont dominé leur adversaire dans tous les compartiments du jeu. Premier test réussi haut la main pour Southampton donc. Leeds, quant à eux, ont encore et toujours de gros problèmes défensifs, qui devront être réglés au plus vite. Un gros problème au milieu aussi, Lallana s’étant baladé entre les lignes et ayant posé d’énormes soucis. Le recrutement d’un 6 serait le bienvenu. L’absence devant de Luciano Becchio aura sans doute était préjudiciable, avec une attaque aujourd’hui trop peu présente et inspirée.

Prochain match des deux équipes ce mardi en League Cup à 20:45. Southampton reçoit Torquay United (D4); quant à Leeds, ils reçoivent eux aussi une D4, Bradford City.

Advertisements

10 réflexions sur “1ère journée du Championship : Review

  1. Un site vraiment pas mal avec de bon articles et des informations asser precises que l’on ne trouverai pas partout 😉
    Bravo !! 😉

  2. J’adore ce défenseur, je le trouvais excellent à Huddersfield. Peut être un retour par la grande porte à Liverpool dans quelques saisons qui sait ?

  3. Merci Théo, ca fait plaisir de voir des avis comme le tien. Effectivement l’objectif est de mettre le maximum de valeur ajoutée dans chaque article puisque nous étions arrivés à la conclusion qu’aucun site ne proposait réellement une information poussée, nous essayons d’aller dans cette voie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s