MyPremierLeague

The stands are on fire

Norwich City, Swansea City, Queens Park Rangers: Trois promus qui marquent des points!


C’est bien connu, les promus ont tendence à bien commencer leur championnat, avant de s’écrouler sur la fin de saison. Sauf que cette année, des signes avant-coureurs laissent penser que Norwich, Swansea et QPR semblent bien armés pour consever leur place dans l’élite. Entre Canaries, Swans et Rangers, des ambitions très différentes, des façons de faire également divergeantes, mais un seul but à court terme: Le maintien. Revenons aujourd’hui sur ce qui fait les forces et les faiblesses de ces trois promus pas comme les autres. Après huit journées de championnat, Norwich parade à la neuvième place, QPR occupe le milieu du classement et Swansea, treizième, n’est pas loin derrière. Ces trois clubs ont deux choses en commun. Ils viennent tous trois du Championship, et tous trois semblaient condamnés à la relégation par les pronostiqueurs. Cependant, tous on convaincus jusqu’à lors.

Trois clubs, trois univers bien différents…

Lorsqu’on regarde nos trois promus, on se rend facilement compte qu’ils sont tous un peu particuliers… À commencer par l’excemple le plus évident: Swansea City. Lors de la fondation de la Premier League new-look, la FA invitait Cardiff et Swansea, entre autres,  à rejoindre la ligue galloise, nouvellement formée. Tous deux refusèrent, pour continuer à jouer dans le système anglais. Curiosité qui permet aux Gallois de se retrouver dans l’ "English Premier League" pour la première fois de leur histoire… De plus, il y a moins de dix ans, Swansea se battait pour ne pas tomber en cinquième division! Le retour aux affaires des Swans, lancé par la construction de leur nouveau stade, ne fut que plus tonitruant. Souvent chambrés sur leur nationalité par les supporters des clubs anglais, les Jacks, comme on les appelle, se contentent d’entonner avec coeur le "Land of my Father", hymne du Pays de Galles. Pour l’avoir vécu, c’est particulièrement impressionnant!

Des Gallois accèdent à la Premier League! Du jamais vu!

Passons à présent de l’ouest de la Grande-Bretagne jusqu’à ses rives à l’est. Bien logé au fond de la région agricole du Norfolk, les Canaries se targuent depuis des années d’avoir une des bases de supporters les plus fidèles du royaume. Seul club majeur de leur région, même si les "Tractor Boys" d’Ipswich les menacent par le sud, les Yellows peuvent compter sur des fans incroyablement voyageurs. En deuxième division, il n’était pas rare de voir près de 3’000 Canaries traverser le pays pour soutenir leur club, rivalisant en la matière avec Leeds United et Nottingham Forest. Les Canaries aussi on fait du chemin lors des dernières saisons. Il y a à peine deux ans, Norwich perdait son match d’ouverture de troisième division 6-0 contre la modeste équipe de Colchester, dont l’entraîneur était Paul Lambert. À l’issue du match, l’entraineur de Norwich fut renvoyé, et remplacé par Lambert, lui même. Deux ans et deux promotions plus tard, Norwich joue sur les pelouses d’Old Trafford et d’Anfield… Dirigés par la cuisinière célèbre Delia Smith, Norwich, tout comme Swansea à la particularité d’être mené par des fans du club.

Delia et ses Canaries qui ont amené fraîcheur et couleur à la Premier League.

QPR, à l’opposé, n’est pas dirigé par ses supporters, loin de là. En effet, c’est le businessman Tony Fernandes qui racheta les Rangers en août, sauvant les R’s du cauchemar dans lequel le président précédent les avait embourbé (d’ailleurs, un film-documentaire détonnant sortira le mois prochain sur le sujet, avec les images tournées en temps réel dans les coulisses du club : "The Four Year Plan"). Les Queens Park Rangers ont donc de l’argent que n’ont pas les promus volatiles. Dans une autre mesure, QPR se situe à l’ouest de Londres, à quelques encablures d’Hyde Park, un environnement moins campagnard que les rives de l’estuaire de la Severn, ou les collines du Norfold. Mais cette situation leur vaut la proche rivalité avec les voisins milliardaires de Fulham et Chelsea… Seul point commun avec les Swans et Canaries, les années de galères. En effet, encrassé dans les problèmes financiers au début du millénaire, les R’s étaient il y a cinq ans au bord de l’extinction et de la déprime, lorsqu’un businessman italien les racheta. De héros à zéro, Flavio Briatore se mit tous les fans à dos, en virant entraineur sur entraineur, et en rendant les billets inaccessibles par leur prix, faisant des Rangers un club abonné à la rubrique fait-divers des tabloids anglais. De trop pauvres à trop riches, QPR semble enfin avoir trouvé l’équilibre parfait grâce à Fernandes. Il fallait bien cela pour que l’esprit d’injustice permanante et de malchance crasse ne s’en aille du ciel des Rangers.

Malgré l'ombre de leurs presitgieux voisins, les Rangers ne sont pas en Premier League pour faire de la figuration!

Sur le terrain…

Swansea est toujours invaincu à domicile, où les Gallois n’ont toujours pas encaissés le moindre but. Se basant sur une défense très efficace et un bon gardien en Michel Vorm, les Swans pratiquent un football spectaculaire, avec une très bonne circulation de balle et des véritables fusées sur les ailes, en Scott Sinclair et Nathan Dyer. De plus, le transfert record du club, Danny Graham, a enfin trouvé le chemin des filets, et semble ne pas vouloir s’arrêter en si bon chemin. Cependant, l’effectif rachitique des Swans pourraient leur jouer des tours. Mais la garantie que Brendan Rodgers sera toujours capable de tirer le meilleur de ses joueurs peuvent nettement rassurer les fans des Jacks.

Norwich et Swansea, directement opposés le week-end dernier (3-1)

 Norwich affiche onze points en huit matches, et cela grâce à une équipe très équilibrée, composée de jeune joueurs morts de faim, ayant tout à prouver et surtout une se voyant offrir une occasion dorée de jouer en Premier League. Les spécialistent s’inquiétaient du manque d’expérience des Canaries, en voyant arriver Anthony Pilkington d’Huddersfield (D3), Eliott Bennet (D3 à l’époque), Steve Morison de Millwall (D2), et Bradley Johnson de Leeds (D2). Cependant, tous ces joueurs se sont véritablement révélés au grand jour, complétant bien les jouers prétés par les cadors du championnat, Richie Delaet (M. United) et Kyle Naughton (Spurs). Ajoutez à cela un cadre déjà talentueux et vous obtenez un mélange détonnant, ayant fait très mal à Manchester United, entre autres. En prime, les Canaries sont coachés par un des managers les plus talentueux du pays, en la personne de l’écossais (encore un!) Paul Lambert.

Shaun Derry, Joey Barton, Shaun Wright-Phillips et Jay Bothroyd, rassemblés sous les couleurs de QPR.

QPR, également, depuis leur rachat par l’investisseur Tony Fernandes, semble capable de trouver leur place en Premier League, notamment grâce aux arrivées de cadors tels que Shaun Wright-Phillips ou Joey Barton, ou encore d’Anton Ferdinand, DJ Campbell et Armand Traoré. Et le meilleur reste à venir, apparemment, les R’s disposant d’encore quelques millions à la banque à dépenser en janvier… Mais sur le terrain, les hommes de Neil Warnock se montrèrent moins réguliers que leurs rivaux promus. Deux gifles contre Bolton et à Fulham ont laissé entrevoir un manque de profondeur dans l’équipe londonienne, et Neil Warnock devra une fois de plus faire face aux caprices de sa starlette Adel Taarabt, merveilleux atout dans un grand soir, et inutile lorsqu’il se frustre. La bonne gestion du groupe sera capitale pour les SuperHoops.  Cependant, QPR semble suffisamment armé pour survivre à cette saison.

Les Ambitions sur le long terme…

 Lorsqu’on regarde vers le futur, on s’aperçoit que les Queens Park Rangers semblent les plus ambitieux des trois. En effet, Tony Fernandes est entrain d’échaffauder de nombreux travaux, dont un nouveau grand stade, pour remplacer les 17’500 places de Loftus Road, une révolution du centre d’entraînement, un nouveau centre de formation, et surtout des fonds pour acquérir de nouveaux joueurs. Selon plusieurs journaux, l’enveloppe transferts des deux prochaines saisons contiendrait une somme plus que confortable, et le Président du club londonien souhaiterait voir son club jouer dans la même cour que des Newcastle, Sunderland, Aston Villa ou Everton d’ici deux à trois saisons.

Avec le trio Bhattia-Fernandes-Mittal à leur tête, les Rangers ont tout pour bien faire en Premier League

À Swansea, le discours du président Huw Jenkins est bien différent. Le club ne dépense pas d’argent qu’il n’a pas, et au fond c’est mieux comme ça. Le Liberty Stadium est tout neuf, bien que relativement petit, mais le premier club gallois en Premier League a de bonnes infrastructures pour travailler sur le long terme. Cependant, vu les finances du club, Brendan Rodgers devra se contenter de dénicher de bonnes affaires et de voir son club se battre continuellement pour le maintien.

Norwich, qui peut compter sur un des publics les plus fervants du royaume, a déjà demandé les autorisations pour démolir une tribune du stade, et la reconstruire, portant la capacité de Carrow Road a plus de 35’000 places. Les Canaries, présidés par la fan ultime, la reine de la tourte Delia Smith, devront eux aussi regarder de très près leur argent. Mais à la vue de leur effectif jeune et talentueux, pouvant à l’avenir dégager des sommes de transferts intéressantes, les Canaries semblent parés pour résister sur le long terme, pouvant concourrir aux côtés des Wolves, Bolton, Wigan et autres West Brom sur le point du budget.

Où le vent portera t’il Canaries, Swans et Rangers, le temps nous le dira. Cependant, pour la première fois depuis très longtemps, on a le sentiment que les trois néo-promus ont de réels moyens de se sauver. C’est tous le mal qu’on leur souhaite.

About these ads

À propos de Jocelyn Müller

Je suis fan de foot anglais, du Big Four jusqu'au Sunday Football, et surtout, supporter de QPR depuis 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 19 octobre 2011 par dans British Spirit, Norwich City, Premier League, Queens Park Rangers, Swansea City.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 1  335 followers